Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Un projet pour aider les jeunes à cultiver leur santé mentale

Les jardins ont été inaugurés le 17 juin. Photo: Gracieuseté, Mario Desroches, CSSPI

Des membres du personnel et des élèves de l’école spécialisée Marc-Laflamme/Le Prélude de Pointe-aux-Trembles ont récemment inauguré un grand espace de jardinage extérieur. Un projet qui a permis aux jeunes de mettre la main à la terre pour favoriser leur bien-être mental et développer leur autonomie, en plus de bénéficier à l’ensemble de la communauté.

C’est devant l’école spécialisée, qui accueille des jeunes de 5 à 21 ans vivant avec des problématiques de santé mentale, qu’ont été inaugurés le 17 juin les bacs qui contiennent notamment tomates, choux kale, fines herbes, basilic et piments et qui ont été construits par les élèves.

Nathan, un élève de 12 ans, a pris la parole devant ses pairs, se disant «vraiment fier» du travail accompli, tout en rappelant que les élèves ont «dû apprendre à être patients» pour voir le fruit de leur travail.

Pour Jean-François Évrard, éducateur spécialisé, les bienfaits du projet sur la santé mentale des jeunes sont évidents. Voir leur jardin prendre vie a d’ailleurs donné aux élèves «une motivation de venir à l’école», alors que plusieurs d’entre eux viennent de l’extérieur de Pointe-aux-Trembles et peuvent se sentir «déracinés» dans le quartier, précise-t-il.

Michelle Garcia, directrice générale de l’école, a renchéri que «comme milieu spécialisé», il n’est pas toujours évident de rayonner. Elle salue ainsi l’importance de ce type de projets «pour développement le sentiment d’appartenance».

Les élèves de l’école ont participé à la construction des bacs. Photo: Mario Desroches, CSSPI

Un projet pour toute la communauté

Les élèves avaient commencé à faire pousser des semis à l’intérieur de l’école cet hiver, pour un total de 600 pots.

L’Éco de la Pointe-aux-Prairies a ensuite partagé un appel à projets en agriculture urbaine de l’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles avec le personnel de l’école. Ces derniers se sont lancés «à 110%» dans l’aventure, ce qui a permis d’augmenter la surface cultivée de l’école à l’extérieur, explique Isabelle Gareau, coordonnatrice en agriculture urbaine à l’Éco PAP.

Le projet bénéficiera également à l’ensemble de la communauté, qui pourra récolter les légumes. Les pousses seront d’ailleurs laissées aux bons soins des voisins et de jeunes des camps d’été du Centre Roussin durant l’été.

La députée de Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau, a pour sa part souligné que le jardinage est un moment «important» où on se «met les mains dans la terre», saluant l’idée qui a germé pour devenir «un beau projet dans la communauté».

Le projet a reçu le soutien de l’Éco de la Pointe-aux-Prairies, soutenu par l’Arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, la Fondation Marc-Laflamme/Le Prélude, de la Caisse populaire Desjardins de Pointe-aux-Trembles , de Terre promise, ainsi que du bureau de la députée Chantal Rouleau.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Pointe-aux-trembles & Montréal-Est.

Articles récents du même sujet