Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
10:27 13 novembre 2014 | mise à jour le: 13 novembre 2014 à 10:27 temps de lecture: 2 minutes

Une cause rassembleuse : les enfants de Bolivie

Pour une huitième année consécutive, le souper-bénéfice pour les enfants de Bolivie s’est déroulé à guichet fermé. L’événement, qui a eu lieu le 3 novembre dernier, au restaurant Tomate Basilic de Pointe-aux-Trembles a attiré un total de 166 personnes qui ont amassé près de 20 000 $ pour les enfants démunis de Bolivie.

« Je suis plus que satisfait de voir que les gens viennent toujours en aussi grand nombre, explique Pierre Marcil, organisateur de l’événement. Nous avons eu beaucoup de commentaires élogieux cette année et les gens ont eu du plaisir. »

Il indique que ceci est dû en partie à la présidence d’honneur qui a été assurée par l’équipe de L’Avenir de l’Est.

« Véronique Gauthier, directrice générale du journal, a pris la parole pendant le souper pour souligner l’importance de continuer à donner généreusement pour cette cause, dit M. Marcil. Elle et son équipe ont fait un excellent travail. »

Le souper qui a été annoncé pour la première fois au mois d’avril dernier, a été tellement populaire, que les organisateurs ont dû refuser une vingtaine de personnes.

« Il y a de plus en plus de gens qui veulent venir. Cette année, près du 20 % des gens présents au restaurant étaient des personnes nouvelles, indique M. Marcil. Malgré ça, nous pensons continuer de faire le souper au Tomate Basilic, car les repas et le service sont magnifiques. »

Un hommage a été rendu à la première présidente d’honneur du souper-bénéfice, l’humoriste Claudine Mercier.

« Nous l’avons honorée car elle a été l’une des premières à nous appuyer et à être avec nous depuis le début », conclut M. Marcil.