Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
14:21 24 janvier 2017 | mise à jour le: 25 janvier 2017 à 15:22 temps de lecture: 4 minutes

Déplacements dans RDP-PAT: le sens unique sur Gouin sera à l’étude

Déplacements dans RDP-PAT: le sens unique sur Gouin sera à l’étude
Photo: Ralph-Bonet Sanon/TC Media

La circulation à sens unique sur certains tronçons du boulevard Gouin Est, évoquée depuis des années dans l’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, doit faire l’objet d’une étude de faisabilité entre février et août prochains.

L’arrondissement a lancé, le 16 janvier dernier, un appel d’offres afin de trouver une entreprise spécialisée en planification des transports pour l’aider à préparer son Plan local de déplacements (PLD). Ce document officiel, que d’autres arrondissements montréalais ont déjà adopté où sont en train d’élaborer, doit orienter les prochaines actions à poser en matière de transports sur le deuxième plus grand territoire de l’île de Montréal.

Rapport séparé d’ici août
L’arrondissement s’attend, entre autres, à ce que la firme retenue analyse la faisabilité d’implanter la circulation à sens unique sur certains tronçons du boulevard Gouin Est, dont 15 des 50 kilomètres de longueur traversent le territoire. Il attend un rapport séparé sur le réaménagement du boulevard avant le 1er août 2017.

«Une première analyse sommaire a déjà ciblé quelques endroits où il serait possible de rendre Gouin à sens unique et d’autres où ça ne le serait pas parce qu’il n’y aurait pas d’autres routes parallèles en mesure d’absorber le débit», explique l’ingénieur en circulation de l’arrondissement, Carlos Silva.

«Maintenant, on veut faire raffiner notre analyse. L’objectif, au final, est de réduire la circulation en transit sans déplacer le problème ailleurs», résume-t-il.

Un PLD pour une population croissante
Le PLD proposera notamment des mesures pour améliorer le transport collectif, les réseaux piétonniers et cyclables, la circulation automobile, le stationnement et l’autopartage pour les quelque 111 600 résidents de l’arrondissement. «Il faut rappeler que l’arrondissement a un très grand territoire – 42 km carrés –, et que sa population est en croissance – 12% en 20 ans», souligne la mairesse Chantal Rouleau.

Malgré sa vaste étendue dans la pointe est de l’île, Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles est divisé par l’autoroute 40, compte six corridors routiers est-ouest importants, mais ne possède qu’un seul axe nord-sud qui le traverse d’une rive à l’autre. Il contient aussi de grandes superficies de terrains vacants pouvant accueillir de gros projets résidentiels et commerciaux.

«C’est un territoire très prisé par les nouvelles familles. On voit de jeunes familles qui partent des quartiers centraux, ne veulent pas prendre les ponts et viennent s’établir ici. Il faut trouver des façons d’améliorer la circulation à l’intérieur et à travers l’arrondissement. Et pas seulement qu’en voiture; nous voulons aussi promouvoir le transport actif», ajoute la mairesse.

Les besoins des aînés, l’autopartage et les voitures électriques
L’arrondissement s’attend également, dans l’élaboration du PLD, à ce qu’une attention spéciale soit accordée aux besoins des aînés. La firme retenue devra aussi étudier comment bonifier le transport en commun, l’autopartage, ainsi que le nombre et la disposition de bornes de recharge pour les voitures électriques.

Afin de préparer le plan, la firme retenue devra tenir des séances de consultation publique et des groupes de discussion. Un comité de pilotage sera formé et composé de représentants municipaux, paramunicipaux, institutionnels, citoyens et du milieu des affaires.

Revitaliser Gouin Est
Un projet municipal de revitalisation du boulevard Gouin est en chantier depuis 2013 pour remédier aux problèmes de sécurité et de circulation, à la présence de poteaux électriques dans les voies de circulation, à l’état des infrastructures routières, au manque de trottoirs et de voies cyclables sécuritaires, à la hausse de la densité de population et à l’augmentation de l’achalandage.

Un plan directeur mis en œuvre en 2015 recommande notamment d’implanter la circulation à sens unique sur un ou plusieurs tronçons de Gouin Est, de construire un réseau cyclable plus adapté, de développer des chemins alternatifs, d’aménager des accès à l’eau et des lieux de rassemblement, de maintenir la densité résidentielle actuelle et de valoriser le commerce de proximité.

L’arrondissement est doté d’un plan triennal d’apaisement de la circulation 2016-2018 qui inclut l’aménagement de saillies de trottoir et de dos d’âne. «Pour le plan d’apaisement, on a utilisé quand même beaucoup de choses pour savoir ce que voulaient vraiment les gens. C’est vraiment une bonne source d’inspiration pour la création du PLD», croit Carlos Silva.