Rivière-des-Prairies

Santé mentale: l’art pour changer les perceptions

Photo: Leslie Meuraillon/TC Media

Des adultes qui rencontrent des problèmes de santé mentale vont exposer le fruit de trois mois de travail créatif. Leurs œuvres, collectives et individuelles, s’inspirent du thème «Dans mes rêves les plus fous».

Des plumes, des pastels, des paillettes, des ciseaux et de la colle jonchent la table de l’atelier de l’organisme Art-Rivé, dont la mission est d’œuvrer à la réinsertion sociale d’adultes autonomes, qui connaissent des problèmes de santé mentale transitoires ou persistants. C’est la dernière ligne droite avant le montage de l’exposition collective «Dans mes rêves les plus fous». Tous les participants s’affairent à apporter les dernières retouches à leurs œuvres.

«Je vais faire une aurore boréale», annonce Isabelle, en ouvrant la boite de pastels gras. «C’est le temps de la colle chaude», appelle Mylène.

Se développer par la création
L’objectif de l’exposition, est à la fois une façon pour ces adultes d’apprendre de nouvelles manières d’expression mais aussi de participer à un projet valorisant.

«Être exposé, ça suscite beaucoup de fierté chez les participants. C’est bon pour la confiance en soi, pour l’estime. Et puis ça leur permet de développer différentes capacités, différentes habilités», détaille Isabel Louis-Seize, intervenante d’Art-Rivé.

«Je me suis inscrite à l’atelier parce que ça me détend de faire de l’art, même si ça ne veut pas dire que je suis bonne», confie Isabelle en souriant.

Les participants doivent créer un capteur de rêves personnel, une œuvre collective et une toile en trois dimensions. «C’est le fun, il y a une bonne ambiance. Au début, on se concerte, on décide nous-mêmes ce qu’on va faire», rapporte Mylène.

Nouvelle formule
Ce projet d’exposition collective est aussi mené au sein du centre L’Alternative de Pointe-aux-Trembles et de l’organisme Les Impatients. L’ensemble des œuvres des trois organismes sera affiché à la Maison de la culture.

«L’exposition va permettre à la population d’avoir une nouvelle perception des adultes qui ont une problématique de santé mentale. Ça va être une belle découverte de voir qu’ils sont capables de créer quelque chose qui est valorisant pour eux», estime Isabel Louis-Seize.

Organisée par le Centre de santé et de services sociaux de la Pointe-de-l’île pendant près d’une quinzaine d’années, l’exposition collective est désormais gérée par l’Art-Rivé centre de jour de Rivière-des-Prairies, L’Alternative centre de jour en santé mentale de Pointe-aux-Trembles, avec Les Impatients, organisme qui vient en aide aux personnes atteintes de problèmes de santé mentale par le biais de l’expression artistique, le CSSS de la Pointe-de-l’île et la Maison de la culture de RDP.

Rencontrer les artistes
L’exposition collective est visible à la Maison Pierre-Chartrand, au 8000, boulevard Gouin Est, jusqu’au 7 mai.
Une rencontre sous forme de 5 à 7, avec les artistes, est prévue le mardi 2 mai.
Elle permettra de souligner la semaine de la santé mentale, du 1er au 7 mai.

Articles récents du même sujet