Une soirée pour découvrir les chauves-souris

Une soirée pour découvrir les chauves-souris
Photo: GracieusetéSelon une étude, l’alimentation insectivore des chauves-souris permettrait au domaine agricole d’économiser 3,7 milliards de dollars par année en Amérique du Nord.

L’organisme GUEPE et la SEPAC organisent une soirée pour découvrir le monde et la vie des chauves-souris le 7 septembre au Parc-nature de la Pointe-aux-Prairies.

Pendant près de deux heures, les citoyens montréalais vont pouvoir s’initier à ces animaux nocturnes volants.

L’activité se déroulera en deux parties. D’abord, les participants en apprendront davantage sur les différentes espèces présentes au Québec, mais aussi sur la situation actuelle de ces animaux menacés depuis quelques années. Les guides les informeront également sur les façons de signaler les chauves-souris qu’ils auraient pu apercevoir afin de les répertorier.

La deuxième partie de la soirée sera consacrée à une randonnée pour tenter d’observer ces mammifères.

Contrairement à la croyance populaire, les chauves-souris que l’on retrouve au Québec ne vivent pas que dans les greniers et les vieilles granges. « La majorité des espèces sont forestières et ne se retrouvent que dans les bois », explique Victor Grivegnée-Dumoulin, directeur général de Conservation Chauve-souris des Cantons de l’Est.

Beaucoup d’espèces sont vues au-dessus des étangs, des friches et autres espaces ouverts.

La menace plane sur les chauves-souris

La Belle Province compte huit espèces différentes de chauves-souris, dont cinq se retrouvent sur l’île de Montréal.

Depuis plusieurs années, un champignon venu d’Europe décime les colonies.

« Suite à l’arrivée du syndrome du museau blanc, certaines populations de chauves-souris ont chuté de 90% et plus », affirme M. Grivegnée-Dumoulin.

Ces animaux volants sont très importants pour l’environnement québécois, puisqu’ils « permettent le contrôle de nombreux insectes nuisibles aux récoltes et assurent une grande économie sur les pesticides », selon le directeur général.

En plus de faire face à une maladie ravageuse, les chauves-souris souffrent également de nombreux mythes à leur égard. En effet, elles sont souvent accusées par plusieurs de porter la rage ou de se nourrir de sang. Cela suscite donc souvent une certaine crainte de la population.

Pour le spécialiste des chauves-souris, il est donc important de tenir ce genre d’évènement, qui permet de « rassurer la population », mais aussi de mieux apprécier le rôle crucial qu’elles assurent pour l’écosystème.

Safari des Chauves-souris

Samedi 7 septembre

Parc-nature de la Pointe-aux-Prairies.

De 19 h à 21 h.

Inscription gratuite et obligatoire au 514-280-6691 avant le 31 août.