RDP-PAT misera sur ses parcs en 2020-2022

RDP-PAT misera sur ses parcs en 2020-2022
Photo: PACOPHOTO.CA

Se chiffrant à près de 45M$, le Plan triennal d’immobilisations (PTI) de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles prévoit des investissements pour les parcs, les routes et le secteur communautaire.

Selon le PTI 2020-2021-2022, quelque 44,6 millions de dollars devraient être investis au courant des trois prochaines années.

Un total de 23,4M$ sera consacré aux parcs et terrains de jeux, dont 4,9M$ en 2020. Plusieurs projets sont dans les cartons.

Des quais sont prévus aux parcs Marcel-Léger et Pierre-Payet, ainsi qu’au croisement de la 133e avenue et le boulevard Gouin. Une aire de détente et de pique-nique et une rampe de mise à l’eau devraient voir le jour au parc Médéric-Archambault. Au parc Armand-Bombardier, c’est un chalet équipé d’une salle communautaire qui est au programme. Des aires de jeux seront aussi ajoutées au parc Hans-Selye.

« Nous souhaitons offrir à la population des lieux aménagés et adaptés pour la pratique d’activités sportives et de plein air, en adéquation avec notre politique en saines habitudes de vie », souligne Caroline Bourgeois, mairesse d’arrondissement.

À noter également que 2,8M$ seront investis en 2020 pour l’amélioration des installations sportives extérieures. Seront entre-autres rafraîchis, les terrains de baseball des parcs Saint-Marcel et de l’école secondaire de la Pointe-aux-Trembles. Le terrain de soccer du parc René-Masson ne sera pas non plus oublié.

Les 5M$ du gouvernement provincial qui doit servir à décontaminer et réhabiliter le littoral de la plage de l’est sont aussi prévus au PTI.

15,4M$ pour le secteur communautaire

Pour 2020, 3,2M$, sur les 15,4 prévus sur trois ans, seront alloués à la réfection des centres de loisirs et communautaires. Ce qui permettra par exemple d’améliorer l’accessibilité universelle du centre récréatif de Rivière-des-Prairies, du centre communautaire Roussin, de la maison Antoine Beaudry.

Caroline Bourgeois annonce aussi « des investissements importants consacrés à l’amélioration de l’offre de service de nos parcs, installations et infrastructures » pour les années 2021-2022. Et cela comprend notamment une somme de 5M$ pour la construction du futur pôle culturel et communautaire de Rivière-des-Prairies, l’Espace Rivière.

5M$ pour les chemins, rues, routes et trottoirs

Neuf cent mille dollars seront consacrés à la réfection routière et 1,1M$ pour le réaménagement des rues pour 2020. Ces deux enveloppes prévoient divers travaux sur le réseau routier « dans différents secteurs de l’arrondissement », explique la mairesse. Le parc linéaire lui aussi devrait avoir un peu plus de sous pour voir le jour, « on prévoit l’aménagement de la portion sud de l’ancienne emprise ferroviaire longeant la rue Victoria afin d’y créer un sentier multifonctionnel parsemé de mobilier et de plantations », ajoute Caroline Bourgeois.

La mairie d’arrondissement, pour les trois ans qui arrivent, souhaite « poursuivre la mise en œuvre du Plan local de déplacement qui comprend notamment l’établissement d’un pôle de mobilité, des mesures d’apaisement de la circulation, la sécurisation des secteurs sensibles », comme les abords des écoles et des quartiers résidentiels.

Une grande part du plan triennal d’immobilisations est destinée aux projets structurants pour l’arrondissement mais aussi pour quelques réfections dites administratives, comme le renouvellement du parc informatique de la mairie ou des rénovations intérieures ou extérieures. En 2020, 675 000$ y seront consacré.