Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
17:42 19 mars 2020 | mise à jour le: 19 mars 2020 à 17:43 temps de lecture: 2 minutes

RDP-PAT : plus de 10 000$ par mois pour nettoyer la Maison du Citoyen

RDP-PAT : plus de 10 000$ par mois pour nettoyer la Maison du Citoyen
Photo: Flickr/Anne-Marie Dufour

Chaque mois, pendant deux ans, l’administration Bourgeois paiera plus de 10 200$ pour l’entretien ménager de la Maison du Citoyen. Cela représente une augmentation de près de 59% par rapport au contrat précédent, qui durait pourtant une année de plus.

Les élus de Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles ont octroyé un contrat de près de 245 000$ pour faire le ménage du bâtiment de quatre étages où se trouve l’administration de l’arrondissement. Il doit débuter le 1er avril de cette année et se finir le 31 mars 2022.

Le contrat précédent avait quant à lui été conclu pour trois années, soit du 1er avril 2017 au 31 mars 2020. À cette époque, il s’élevait à environ 147 000$, soit un peu moins de 4 100$ par mois pour nettoyer les 3500m2 de surface.

Selon l’arrondissement l’écart de prix, s’élevant à 98 000$, se justifie dans un premier temps par le fait que le premier contrat avait été octroyé en 2016. Il n’y avait alors encore aucun employé dans l’établissement.

«L’occupation des lieux nous a permis de constater que le cadre du contrat d’entretien ménager que nous avions proposé il y a quatre ans devait être bonifié», indique Maïka Bernatchez, chargée de communication pour Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles.

De plus, «les conditions de réalisation du service sont plus exigeantes que celles du précédent appel d’offres pour s’assurer d’une réalisation plus optimale des services», indique un document officiel. L’arrondissement souhaitait notamment avoir «une équipe d’entretien présente à des heures plus régulières, une supervision plus accrue».

Une estimation interne plus basse

Le montant du contrat octroyé reste tout de même supérieur à l’estimation faite par des professionnels internes qui «ont analysé la qualité de l’entretien en fonction des constatations terrain, mais aussi des commentaires des employés et des citoyens», indique Mme Bernatchez. Ils estimaient le prix de l’ouvrage à 197 500$ pour les deux années.

Une seule entreprise conforme, Axia Services, a répondu à l’appel d’offres publié par l’arrondissement le 5 février. La firme avait eu le contrat précédent.

Articles similaires