Rivière-des-Prairies
17:41 15 mai 2020 | mise à jour le: 15 mai 2020 à 17:41 temps de lecture: 3 minutes

Emploi jeunes : une recherche «plus complexe»

Emploi jeunes : une recherche «plus complexe»

La fermeture des secteurs non-essentiels vient complexifier la recherche d’emploi d’été des jeunes Prairivois. Malgré quelques opportunités professionnelles, l’incertitude plane et l’accompagnement du Carrefour jeunesse emploi de Rivière-des-Prairies s’est adapté.

À cause des recommandations de la santé publique, les bureaux du Carrefour jeunesse emploi sont fermés au public. Les rencontres habituelles ont été transférées par visioconférence ou par échange de courriel et téléphone, fait savoir Rosemarie Pereira, la directrice générale.

Seulement, regrette-t-elle, « ce ne sont pas tous les jeunes qui bénéficient d’un accès à un ordinateur et à Internet, certains ont des parents en télétravail ou n’ont tout simplement pas de matériel, alors on s’adapte ».

Encore quelques secteurs qui embauchent

L’été approche et les jeunes sont en pleine recherche d’emploi. Mais où chercher quand on sait que plusieurs services non-essentiels n’ont pas eu encore le feu vert du gouvernement pour rouvrir ? « C’est plus complexe, il y a encore des éclosions dans la communauté métropolitaine de Montréal et le confinement prolongé ne sera pas favorable pour trouver un emploi », estime Mme Pereira.

Mais il reste, selon elle, des secteurs essentiels qui embauchent : « Les épiceries, les services de santé, les pharmacies… » « Pour les étudiants qui voulaient travailler dans les camps de jour, par exemple, on ne sait pas encore s’ils vont pouvoir se tenir », explique la directrice.

Elle précise par ailleurs qu’elle travaille en lien avec les organismes locaux pour tenter de trouver un poste « aux jeunes qui démontrent un intérêt » pour leur assigner un contrat. « Avec la Maison des jeunes par exemple qui a mis en place un service pour les aînés. »

Avec la fermeture des écoles secondaires et des universités, un autre défi se présente : la poursuite d’études. « Certains ont remis en cause leur choix d’orientation ou la poursuite de leurs études, on est chargés de les conseiller dans leurs décisions. »

Le CJE a également renforcé les informations mises à disposition des jeunes pour travailler en respectant les mesures d’hygiène en vigueur pour juguler la pandémie de coronavirus. « On les sensibilise à adopter ces mesures et on les informe aussi des obligations des entreprises à les mettre en place pour la sécurité de leurs employés », explique Mme Pereira.

Articles similaires