Montréal-Nord
17:24 1 octobre 2020 | mise à jour le: 1 octobre 2020 à 17:24 temps de lecture: 2 minutes

Zone rouge: la salle Désilets retombe dans l’incertitude

Zone rouge: la salle Désilets retombe dans l’incertitude
Photo: Anouk Lebel/MétroLe passage en zone rouge plonge la salle Désilets dans l’incertitude.

La fermeture temporaire des salles de spectacle plonge la salle Désilets du Cégep Marie-Victorin dans l’incertitude quant à sa programmation.

Le passage en zone rouge survient alors que le diffuseur s’apprêtait à annoncer des spectacles pour l’automne.

«On venait de s’atteler à travailler une programmation alternative pour offrir quelque chose aux gens du quartier», explique François Moffat, directeur artistique et technique de la salle de 700 places.

Il a notamment travaillé d’arrache-pied pour convaincre des producteurs de présenter leur spectacle devant un public plus restreint.

«On a travaillé tout ça pour rien ou, du moins, pour plus tard. C’est sûr qu’on est déçus », laisse-t-il tomber.

«On allait annoncer des spectacles, finalement, on ne le fera pas tout de suite.» -François Moffat, directeur artistique et technique de la salle Désilets

Des spectacles toujours prévus

Les spectacles de l’auteur-compositeur-interprète Matt Holubowski et de l’humoriste Sam Breton reportés en novembre sont maintenus jusqu’à nouvel ordre.

«On a toujours espoir de les présenter, souligne M. Moffat. Mais une annonce un mois avant un spectacle, ça freine les ventes.»

D’autres spectacles, comme ceux de François Bellefeuille et de Roxanne Bruneau, ont été reportés d’un an.

Quant à la location de salles à des productions externes, c’est au point mort.

Des pertes importantes

La pandémie a occasionné des pertes de revenus importantes, mais le diffuseur peut encore tenir le coup à court terme, notamment grâce à l’aide salariale d’urgence du gouvernement.

«On n’a pas atteint un seuil critique, mais si rien ne reprend d’ici juin, on ne sait pas ce qui va se passer », indique toutefois M. Moffat.

Articles similaires