Montréal
05:30 10 décembre 2020 | mise à jour le: 10 décembre 2020 à 11:20 temps de lecture: 3 minutes

COVID-19: les éclosions se multiplient dans le nord-est de Montréal

COVID-19: les éclosions se multiplient dans le nord-est de Montréal
Photo: Josie Desmarais/MétroDes éclosions sont survenues dans des écoles, des milieux de travail et dans des milieux pour aînés.

Les éclosions de COVID-19 se multiplient dans le nord-est de Montréal, si bien que le nombre de cas confirmés a augmenté de façon importante dans Montréal-Nord et Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles en une semaine.

Un total de 61 nouvelles éclosions se sont déclarées dans l’ensemble de la région montréalaise, dont plusieurs à Rivière-Prairies, Pointe-aux-Trembles et Montréal-Nord.

Selon la carte de la Direction régionale de la santé publique du 8 décembre, des éclosions sont survenues dans des écoles, des milieux de travail et dans le réseau de la santé.

Entre la semaine se terminant le 1er décembre et celle se terminant le 8 décembre, le nombre de cas confirmés est passé de 127 à 241 dans Montréal-Nord et de 156 et à 239 dans Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.

Le taux de positivité a fait un bond dans l’ensemble de la région montréalaise. Aux alentours de 5% il y a un mois, il s’établit maintenant à 7,4%.  Dans Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles et dans Montréal-Nord, il est encore plus élevé (8% et 9%).

Une transmission communautaire diffuse

Alors que les éclosions surviennent en majorité dans les écoles à Saint-Léonard et dans les milieux de travail à Anjou, elles ne touchent pas un milieu en particulier dans Rivière-des-Prairies et Pointe-aux-Trembles.

«On parle de transmission communautaire. […] C’est vraiment diffus, dans plusieurs secteurs, autant en milieu de travail, dans les écoles dans les commerces », a commenté Caroline Bourgeois, mairesse de RDP-PAT,

Elle se désole de voir que son arrondissement n’est pas davantage épargné par la deuxième vague que la première.

«C’est très inquiétant, on doit rester prudents, on doit réduire nos déplacements, réduire les rassemblements et les attroupements, c’est capital», prévient-elle.

Les gens sont respectueux des règles sanitaires, remarque de son côté Will Prosper, de l’organisme Hoodstock, dans Montréal-Nord.

«La densité de la population et les endroits où les gens travaillent font en sorte que les gens sont plus à risque [que dans d’autres quartiers], même s’ils prennent des précautions», souligne-t-il.

«Ce n’est pas surprenant. On se doutait que ça allait augmenter avec le retour à l’école et du temps froid. » -Will Prosper, cofondateur de Hoodstock

Des résidences pour aînés sous haute surveillance

La COVID-19 recommence à frapper les milieux de vie pour aînés au Québec, entre autres dans Montréal-Nord et Pointe-aux-Trembles.

Les résidences Harmonie Nature, Château Beaurivage et Au Fil de l’eau, à Montréal-Nord figuraient sur la liste des établissements «sous haute surveillance».

On dénombrait, par ailleurs, huit cas au CSH-HCN Lessee, à Pointe-aux-Trembles, dont cinq rapportés dans les 24 dernières heures, et dix cas positifs, au CHSLD François-Séguenot, ce qui représente 15% des résidents.

Des cas de COVID-19 continuent d’être rapportés dans des écoles et des milieux de garde des deux arrondissements.

Articles similaires