Rivière-des-Prairies

CHSLD: les services alimentaires récoltent le plus d’insatisfaction

L'alimentation à l'hôpital est plus appréciée que dans les CHSLD. Photo: Gracieuseté, Piqsels

Un nouveau sondage tenu par Comité des usagers du Centre intégré (CUCI) de l’Est-de-l ‘Île-de-Montréal révèle que la sécurité alimentaire est à géométrie variable dans les établissements de santé de l’est de Montréal.

Les services alimentaires fournis dans les centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) sont les secteurs récoltant le plus d’insatisfaction, selon le sondage dévoilé dans le cadre de la Semaine des droits des usagers du réseau de la santé et des services sociaux (RSSS) se tenant du 9 au 15 novembre.

Trois énoncés portant sur la nourriture servie en CHSLD obtiennent un indice de très basse satisfaction, avec plus du tiers des répondants qualifiant ceux-ci d’insatisfaisants. Il s’agit de l’adaptation des repas en fonction des goûts des résidents (39 %), du goût des aliments (34 %) et de l’information disponible concernant les menus (33 %).

En revanche, la quantité de nourriture servie et les services donnés pendant les repas et les collations sont jugés acceptables.

Ces résultats détonnent de ceux récoltés au sein des services hospitaliers.  Plus de 50 % de leurs usagers se disent satisfaits. Seul bémol, l’adaptation des repas en fonction de la culture et de la religion des usagers reçoit un taux d’insatisfaction de 33 %.

Milieu de vie

Selon la présidente du CUCI de l’Est-de-l ‘Île-de-Montréal, Jeannelle Bouffard, l’insatisfaction est plus grande dans les CHSLD parce que ceux-ci sont des milieux de vie pour les usagers.

«Ils sont là dans du long terme, alors que dans un milieu hospitalier, tu es de passage. Quand c’est ton chez-toi, quand tu vis 24 h par jour, 7 jours par semaine, l’alimentation pour plusieurs personnes, c’est la seule activité dans leur journée. Alors, ça prend une grande importance», explique Jeannelle Bouffard.

Elle rappelle que la sécurité alimentaire est un droit fondamental de la personne.

Les résultats du sondage ont été présentés aux dirigeants du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal au début octobre. Le CUCI demande à être impliqué dans l’élaboration du plan d’action qui va répondre à cette problématique.

Plus ou moins surpris

Du côté du CIUSSS, on se dit «plus ou moins surpris de ce résultat» considérant que leurs usagers «présentent des goûts différents».

«Ainsi, comme à la maison, il est parfois difficile de satisfaire entièrement l’ensemble dans nos usagers, 3 repas par jour, tous les jours, surtout dans un contexte où certains ont des diètes et des contraintes particulières», indique le conseiller en communication
du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, Christian Merciari.

Souhaitant malgré tout améliorer l’expérience des usagers, le CIUSSS a investi 1,2 M$ afin de recruter du personnel supplémentaire et d’ajouter des fruits, des légumes et des collations au menu.

Pour Hugo Ouellette, directeur des services techniques du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, «il est essentiel d’impliquer la clientèle dans l’élaboration de nos menus.»

«En vieillissant, les papilles gustatives des personnes âgées se dégradent et il arrive que ce soit accompagné de pertes ou de distorsion du goût. Nous devons donc adapter nos menus en conséquence en assaisonnant autrement la nourriture ou en ajoutant de la couleur à nos menus par exemple», précise Hugo Ouellette. 

Le sondage a été effectué en juin dernier par la firme Médaillon Conseils auprès de plus de 1500 usagers, incluant 781 proches aidants, représentant les résidents séjournant en CHSLD, et 881 usagers ayant séjourné récemment dans un hôpital pour une durée de plus d’un jour.

Le CUCI de l’Est-de-l’Île-de-Montréal regroupe tous les comités des usagers du territoire du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal dans lesquels se trouvent les hôpitaux Maisonneuve-Rosemont et Santa Cabrini, quinze CHSLD, ainsi que l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet