Rivière-des-Prairies

Éclairage public à RDP, un problème de sécurité récurrent

lampadaire luminaire LED nuit RDP
Un nouveau lampadaire LED installé au coin des rues Louis-Lumière et Rita-Levi-Montalcini à Rivière-des-Prairies Photo: Yohann Goyat/Métro

L’éclairage public des rues à Rivière-des-Prairies est un sujet qui soulève les passions et qui touche beaucoup de riverains, dont certains qui prennent le dossier très au sérieux. Malgré leurs multiples plaintes, rien ne change, déplorent ces derniers.

Les commentaires des résidents de Rivière-des-Prairies au sujet de la sécurité et de l’éclairage de leur quartier affluent. Selon les données les plus récentes recensées par la Ville de Montréal, 1273 demandes de services ont été enregistrées pour le seul secteur de Rivière-des-Prairies.

Ruelles, artères principales et parcs; bien des endroits de RDP manquent de luminosité, selon de nombreux résidents. «Une ville fantôme», décrit Mme Rosie, qui dit avoir peur de sortir de chez elle tellement il fait noir.

Des Prairivois racontent avoir dû installer des luminaires à leurs frais devant chez eux, tandis que d’autres indiquent qu’ils laissent allumées leurs lumières de porte d’entrée afin d’éclairer la rue comme ils le peuvent.

«RDP n’est pas la rue Sainte-Catherine, rappelle Nathalie Pierre-Antoine, conseillère d’arrondissement de Rivière-des-Prairies. La Ville de Montréal doit revoir l’intensité de l’éclairage selon les quartiers», soutient-elle.

Nouveaux lampadaires DEL

De nouveaux lampadaires à diode électroluminescente (DEL) ont pourtant été récemment installés un peu partout, afin de remplacer les lampadaires défectueux et ainsi réaliser une économie d’énergie grâce à la nouvelle technologie.

8,6 M$

Est le montant qui sera investi cette année à RDP-PAT dans de nouveaux lampadaires et le remplacement d’anciens

Jusqu’à présent, près de 14 000 luminaires ont été remplacés, soit 86% de l’ensemble des lampadaires du secteur. D’ici la fin de l’année 2022, l’arrondissement prévoit élever ce taux à 94%.

Le changement ne satisfait cependant pas les citoyens, qui pointent du doigt l’inutilité de ces grands lampadaires, notamment durant la saison estivale. «Les branches cachent la lumière», commente Dolores Mastropietro, qui habite le quartier depuis 50 ans. Ses nombreuses plaintes au sujet de la taille des arbres n’ont jamais abouti, déplore-t-elle.

D’autres résidents soulignent la faible puissance des nouveaux lampadaires qui, selon eux, met à mal leur sécurité. C’est le cas de Mme Spidalieri, qui témoigne d’une «faible visibilité». Un handicap qui l’empêche de prendre une marche le soir sans avoir peur.

Attente interminable

Comment expliquer que certains citoyens qui déposent des plaintes auprès de la Ville de Montréal soient sans réponse après des mois, voire des années?

Joint par le journal Métro, le service des communications de la Ville de Montréal explique que le traitement des demandes ne se fait pas «à la pièce», mais dans le cadre de projets «intégrés» ou de projets «ponctuels de mise à niveau de l’éclairage».

La sécurité et l’éclairage des rues de Rivière-des-Prairies reste un grand enjeu et une priorité budgétaire pour l’administration de Caroline Bourgeois, mairesse d’arrondissement.

Le budget global alloué à la mise à niveau de l’éclairage des rues pour 2022 est de 8 600 000$. L’année suivante, le budget sera de nouveau à la hausse, s’élevant à 11 M$. Il sera ensuite de 5,3 M$ pour 2024. En ce qui concerne l’acquisition de mobilier d’éclairage, l’arrondissement de RDP-PAT investit chaque année environ 4 M$.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet