Rivière-des-Prairies
18:21 2 octobre 2012 | mise à jour le: 2 octobre 2012 à 18:21 temps de lecture: 3 minutes

Comment pourrait-on améliorer la qualité des espaces verts?

Chaque semaine, durant la campagne électorale partielle dans le district de Rivière-des-Prairies, nous poserons une question aux candidats.

Nathalie Pierre-Antoine, Projet Montréal

Nous avons la chance, à Rivière-des-Prairies, de pouvoir compter sur un grand nombre d’espaces verts. Plusieurs de ces derniers ne possèdent toutefois pas les infrastructures nécessaires pour que tous les citoyens puissent en profiter pleinement.

Pour répondre aux besoins des familles, je vais privilégier l’intégration d’aires de jeux pour les enfants de 0 à 5 ans dans les parcs de secteurs résidentiels, comme Hans-Selye ou Sainte-Marthe, et la sécurisation des aires de jeux existantes, un prérequis pour qu’un CPE puisse s’installer à proximité.

Une autre priorité pour moi est d’animer les parcs en intégrant des infrastructures pouvant accueillir des fêtes de quartier ou des marchés publics. Il est également important de mettre en valeur le parc Armand-Bombardier et son bassin, et la chute du parc du Ruisseau-De Montigny, et d’aménager l’île Lapierre, présentement interdite au public.

Finalement, je souhaite améliorer l’éclairage des parcs pour favoriser le sentiment de sécurité des résidents.

Nino Colavecchio, Union Montréal

Les citoyens de Rivière-des-Prairies ont la chance de vivre dans un arrondissement où la nature est très présente. On n’a qu’à penser aux berges de la rivière des Prairies. Elles offrent un endroit de détente magnifique.

Union Montréal a toujours eu à cœur de donner un meilleur accès aux berges et je compte moi aussi travailler en ce sens. L’aménagement des berges de la rivière a besoin d’être revu afin de rendre aux citoyens un accès plus facile et agréable à ces dernières.

Améliorer la qualité des espaces verts, c’est aussi apaiser la circulation autour des parcs afin que parents et enfants ainsi que les aînés puissent s’y rendre en toute sécurité. Il faut de plus assurer à tous une meilleure sécurité en soirée.

J’aimerais également créer des haltes urbaines sous forme de miniparcs qui permettraient de verdir davantage le district et d’offrir aux passants des aires de repos.

Cindy Leclerc, Vision Montréal

Il est primordial que les Prairivois aient accès à des parcs, à des terrains sportifs, à des aires de jeux, bref à des espaces verts à proximité de chez eux où l’on retrouve des infrastructures de qualité et adaptées à leurs besoins.

D’ailleurs, nous avons la chance d’avoir dans notre district le parc-nature du Ruisseau-De Montigny, soit l’un des 17 grands parcs de Montréal. Une fois élue, je m’engage à faire des représentations pour que se terminent rapidement les travaux d’aménagements qui permettront aux gens de profiter pleinement de ce lieu naturel.

Les Prairivois ont besoin d’avoir accès à des lieux aménagés et sécuritaires pour la pratique d’activités extérieures et je m’engage à poursuivre cette mission en misant sur la préservation de nos espaces verts.

J’aimerais aussi reprendre les discussions avec la Ville-centre pour que les citoyens puissent avoir accès à l’île Lapierre, un milieu naturel à renaturaliser au cœur de la rivière des Prairies.

Articles similaires