Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
17:20 7 juillet 2015 | mise à jour le: 7 juillet 2015 à 17:24 temps de lecture: 3 minutes

Un premier plan d’apaisement de la circulation à RDP-PAT

Un premier plan d’apaisement de la circulation à RDP-PAT
Photo: Archives

L’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT) a accouché de son tout premier plan d’apaisement de la circulation visant principalement à améliorer le partage de la route et favoriser le transport actif.

«Depuis deux ou trois ans, nous consacrons une partie de notre budget du Plan triennal d’immobilisations (PTI) à instaurer des mesures d’apaisement de la circulation, mais c’est la première fois que nous adoptons un vrai plan qui sera utilisé à long terme», explique la mairesse, Chantal Rouleau.

Le plan d’apaisement propose donc quatre modes d’intervention : des mesures physiques, des mesures de sensibilisation, de la signalisation et du marquage, ainsi que de la gestion de la circulation aux intersections.

«Nous allons procéder à l’achat et l’installation de nouvelles balises afin d’apaiser la circulation à des secteurs précis. Il y aura également la construction de nouveaux trottoirs, ainsi que des nouvelles saillies de trottoirs», précise Carlos Silva, ingénieur en circulation à l’arrondissement.

De nouveaux afficheurs de vitesse, autant mobiles que fixes, seront également installés d’ici les deux prochaines années.

L’arrondissement compte également sur les interventions policières afin de sensibiliser la population aux dangers de la route.

«Nous allons identifier les lieux problématiques en matière de vitesse et les transmettre aux postes de quartier de l’arrondissement», indique pour sa part la conseillère et présidente du comité de circulation, Suzanne Décarie.

Finalement, des mises à sens unique de la circulation sur les avenues André-Dumas et André-Ampère sont à prévoir.

«Il y aura aussi des nouveaux panneaux de signalisation et du marquage de lignes de rive et des lignes axiales afin d’améliorer la circulation à certains endroits», conclut M. Silva.

Les enjeux
À RDP-PAT, 73 % des gens utilisent leur voiture comme moyen de transport pour aller travailler, 23 % utilisent le transport en commun, et seulement 4 % le transport actif. Des statistiques, qui ne plaisent pas à la mairesse Rouleau.

«Les choses sont en train de s’améliorer, mais nous avons encore beaucoup de travail à faire, dit-elle. Ce plan vise, entre autres, à encourager les citoyens à utiliser d’autres moyens de transport et à influencer le comportement des automobilistes, piétons et cyclistes afin de rendre nos quartiers plus sécuritaires et agréables à vivre.»

La vitesse excessive, le débit de circulation élevé, la visibilité aux intersections, ainsi que la circulation accrue à proximité des nouveaux projets immobiliers font partie des défis que l’arrondissement devra relever afin d’alléger la circulation dans le secteur.

«Nous allons nous attaquer prioritairement aux sites accidentogènes, aux endroits près des écoles et des parcs, ainsi qu’aux demandes reçues via le 311, que nous considérons comme urgentes, explique Bernard Donato, chef de la division de l’ingénierie à la direction du développement du territoire. C’est un peu comme le triage à l’hôpital. On regarde ce qui est plus urgent et on agit.»

Consultation publique
Au total, une quarantaine de citoyens ont pris part à la consultation publique et ont partagé leurs commentaires.

De plus, une centaine de citoyens ont rempli un sondage en ligne sur ce même sujet. Par ailleurs, jusqu’au 10 juillet, les citoyens n’ayant pas pu participer à la consultation sont invités à émettre leurs commentaires via le formulaire prévu à cet effet sur le site Web de l’arrondissement.