Rivière-des-Prairies

40% des travaux complétés au Parc-Nature de la Pointe-aux-Prairies

Photo: TC Media/Catherine Paquette

Près de la moitié des travaux sont complétés dans le Secteur des Marais du Parc-Nature de la Pointe-aux-Prairies, qui sera entièrement réaménagé d’ici mars 2017.

À terme, les travaux de 2,5 M$ permettront de rendre le secteur des Marais plus attrayant pour les passionnés de nature. Le parcours allant de la berge à l’île sera modifié avec de nouvelles passerelles et un belvédère d’observation permettant de mieux apercevoir, entre autres, le Héron vert, l’oiseau vedette du parc.

«Un sentier améliorant l’accessibilité permettra l’observation de la riche faune et flore des marais tout en préservant ces zones naturelles sensibles», indique la Ville de Montréal sur le site Internet du parc.

Un système de contrôle du niveau de l’eau sera également installé.

À ce jour, les quatre passerelles existantes, qui avaient atteint un trop haut niveau de vétusté,  ont été démolies.

Des arbres ont été essouchés et des plantes envahissantes ont été éradiquées, de manière à préparer le terrain.

Des matériaux anti-érosion et des structures en acier ont déjà été installées, en vue d’y apposer les nouvelles passerelles dans les prochains mois lorsque le chantier reprendra.

«60% des travaux sont à réaliser, indique la chargée de communication à la Ville de Montréal Renée Pageau.

Pause estivale
Suspendu cet été afin de procéder dans le respect des habitats fauniques, le chantier débuté en octobre 2015 reprendra dès septembre.

La prochaine phase de travaux consiste entre autres en l’aménagement d’outils pour contrôler le niveau des eaux, la réfection de la surface en asphalte et la mise en place de sentiers en pierre, la plantation de verdure, l’installation de clôtures de protection des zones végétalisées et l’installation de différents éléments préfabriqués.

La Ville de Montréal est tenue selon son certificat de procéder aux travaux entre le 1er septembre et le 1er mars.

«Étant donné que les travaux prévus dans ce projet se situent en milieux humides et inondables reliés à la rivière des Prairies, il est obligatoire de tenir compte de la réglementation applicable du ministère de l’Environnement», ajoute la relationniste.

L’interruption respecte également la Loi 1994 sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs et vise à protéger la période de nidification.

Le parc-nature de la Pointe-aux-Prairies en chiffres
180 espèces d’oiseaux, dont le grand-duc d’Amérique, le héron vert et l’oriole de Baltimore.

261 hectares en milieu urbain

100 000 visiteurs par année

12 km de pistes cyclables

3 aires de pique-niques

1 centre d’accès à la nature

1 centre d’interprétation des marais

1 chalet d’accueil

1 maison d’artistes

Articles récents du même sujet