Rosemont–La Petite-Patrie

Québec investit 15 M$ dans la construction d’un nouveau centre pour autisme dans Angus

Prévision du futur centre d’autisme dans la technopole d’Angus. Photo: Gracieuseté/À pas de géant

Québec accorde une aide financière de 15 M$ pour la construction du nouveau Centre pour autisme À pas de Géant. L’établissement sera situé dans le quartier du Technopôle Angus et devrait ouvrir ses portes en septembre 2023.

Fondé en 1980 dans Notre-Dame-de-Grâce, l’établissement actuel qui accueille des personnes de 4 à 21 ans présentant un Trouble du Spectre de l’Autisme (TSA) va faire peau neuve en déménageant dans un nouveau centre situé dans l’est de Montréal.

L’aide gouvernementale viendra soutenir ce projet de 51,4 M$ unique au Canada, visant à améliorer la prestation de services de l’école et à augmenter sa capacité d’accueil face à une demande de soins de plus en plus importante.

Le nouvel établissement sera composé d’une école pour enfant, d’un centre d’éducation et de formation aux adultes ainsi que d’un centre de recherche et d’innovation.

Un meilleur accompagnement de l’autisme

À pas de géant c’est entretenu avec les membres de la communauté et des experts dans ce domaine afin d’assurer un éventail de services qui permettront un changement majeur dans la prise en charge de l’autisme.

«Fournir des services éducatifs et communautaires de meilleure qualité et fondés sur des données probantes à un plus grand nombre d’enfants et d’adultes autistes est une nécessité absolue», explique dans un communiqué le directeur général de l’école À pas de géant, Thomas Henderson. «Grâce au financement annoncé aujourd’hui par Québec, nous faisons un pas de plus vers la réalisation de notre vision».

L’investissement de Québec fait monter le total des fonds récoltés à 42 M$, mais 10 M$ de dollars sont manquants pour pouvoir commencer la construction du centre en janvier 2022. À pas de géant, espère cependant obtenir une aide d’Ottawa pour atteindre son objectif.

Ce projet s’est développé en collaboration avec la Société de développement Angus dans la cadre d’un projet de revitalisation urbaine guidé par des principes de développement durable et d’économie sociale dans le quartier Rosemont.

La plus grande capacité d’accueil du nouvel établissement répondra directement à une demande accrue de services et de soins.

Avec une prévalence en nette augmentation de l’autisme au cours de la dernière décennie, sa prise en charge est un enjeu majeur. Au Canada, 1 enfant sur 66 est diagnostiqué avec un TSA et une fois à l’âge adulte, les individus sont hautement touchés par le chômage.

Articles récents du même sujet