Saint-Laurent
10:28 27 novembre 2019 | mise à jour le: 27 novembre 2019 à 10:28

Tricoter pour une bonne cause

Tricoter pour une bonne cause
Photo: FacebookLe Cercle des fermières a fêté son 75e anniversaire il y a deux ans.

À l’approche du temps des Fêtes, le cercle des fermières de Saint-Laurent, le premier à avoir été fondé à Montréal dans les années 1940, contribuera à sa façon à aider les plus vulnérables en continuant de tricoter des vêtements chauds. 

Régulièrement, le groupe de quelque 50 femmes tricote pour divers organismes, et même des hôpitaux, plus particulièrement pour les femmes qui perdent leurs cheveux, en raison de cancers.

Durant les fêtes, ce qui a été produit, mais ne sera pas utilisé par les hôpitaux sera envoyé au Centre des loisirs de Saint-Laurent pour qu’ils soient acheminés aux plus démunis avec les paniers de Noël. 

Il est également prévu que des morceaux de vêtements soient acheminés à des organismes prenant en charge les itinérants.

De petits emballages en laine ont aussi été envoyés aux Petits Frères, dont la mission est de briser l’isolement des aînées, pour décorer les boules qui seront accrochées aux sapins.

Tout récemment, des caisses de bonnets, de mitaines, et de couvertures ont été transmises au Centre de pédiatrie sociale de Saint-Laurent. 

Articles similaires