Saint-Laurent
16:21 21 décembre 2020 | mise à jour le: 21 décembre 2020 à 16:50 temps de lecture: 3 minutes

500 paniers de Noël distribués aux Laurentiens pour les fêtes

500 paniers de Noël distribués aux Laurentiens pour les fêtes
Photo: Métro Média/Laurent LavoieLes paniers de Noël au Centre des loisirs de Saint-Laurent

L’insécurité alimentaire accentuée par la pandémie sévit toujours, alors que 500 paniers de Noël ont été remis à des ménages de Saint-Laurent. Il s’agit d’une hausse marquée par rapport à l’année passée.

«J’ai recensé toutes les offres laurentiennes de paniers de Noël de tous les autres organismes et tout est complet. Tout l’était en novembre. C’est la première année que ça se remplit aussi vite», dit la coordonnatrice du système alimentaire au Comité des organismes sociaux de Saint-Laurent (COSSL), Catherine Cyr. Une centaine de familles sont d’ailleurs sur la liste d’attente, précise-t-elle.

La pandémie fait en sorte que le système d’inscription a changé. Auparavant, les ménages devaient se déplacer pour soumettre leur nom avec différentes preuves concernant les revenus et leur résidence, notamment.

Cette année, ils devaient remplir un formulaire en ligne et des intervenants partenaires vérifiaient s’ils répondaient aux critères d’admissibilité. Il était aussi possible de s’inscrire via un système de boîte vocale.

«Ça facilitait beaucoup le processus», convient Mme Cyr.

La préparation de cette distribution, portée par VertCité et notamment en collaboration avec le Regroupement Partage, a débuté en septembre.

Lors des éditions précédentes, l’événement était organisé sous forme de magasin ou encore d’épicerie, ce qui permettait aux citoyens de choisir leurs aliments. Les ménages remplissaient leur panier et payaient 10% du montant global.

Cette année, les paniers sont gratuits, déjà préparés, et l’importance du contenu varie selon la taille de la famille. Il n’est plus possible de choisir la nourriture.

«Si on avait eu 1000 places disponibles, on les aurait toutes remplies.» -Catherine Cyr, coordonnatrice au COSSL

«On a essayé de se baser sur les cultures les plus communes, les trucs vraiment de base qui vont être communs pour toutes les populations», explique Mme Cyr.

Les organisateurs ont dû s’adapter aux critères de la Santé publique. «Il faut que ce soit efficace, qu’il y ait pas trop d’attente, il faut quand même que ça aille vite. On a juste le droit à 25 personnes dans un espace», souligne la chargée du projet chez VertCité, AlexSandra Fournier.

Une trentaine de bénévoles ont contribué à la distribution des paniers de Noël.

Articles similaires