Saint-Laurent

Un ex-procureur en chef se présentera pour les libéraux dans l’Acadie

Le candidat libéral dans L'Acadie, André Albert Morin.
Le candidat libéral dans L'Acadie, André Albert Morin. Photo: Gracieuseté - Parti libéral du Québec

Récemment retraité de son poste de procureur fédéral en chef du Service des poursuites pénales du Canada, Me André Albert Morin se lance en politique pour le Parti libéral du Québec dans sa circonscription natale de l’Acadie.

Il succède ainsi à l’ancienne journaliste Christine St-Pierre, qui est candidate depuis 2007 pour les libéraux dans l’Acadie. Le mois dernier, elle a annoncé qu’elle ne se présenterait pas aux prochaines élections et qu’elle quitterait la vie politique à la fin de son cinquième mandat comme députée.

Le nouveau candidat libéral a grandi à Bordeaux-Cartierville et a notamment fréquenté l’école primaire François-de-Laval, l’école secondaire La Dauversière et le cégep Bois-de-Boulogne.

C’est entre autres pour réformer le système de justice que Me Morin tentera de se faire élire. L’accessibilité à la justice, la justice dans le Nord et la réforme du Code civil sont parmi les enjeux sur lesquels il compte s’attarder s’il est élu.

«Je n’aime pas ce que je vois présentement avec les projets de loi, les initiatives et les lois du gouvernement actuel, a-t-il mentionné lors d’une conférence de presse annonçant sa candidature. J’ai à cœur de défendre les intérêts de tous les Québécois et les Québécoises, et en particulier, ceux des citoyens et citoyennes du comté de l’Acadie.»

Depuis l’arrivée de sa dénomination actuelle en 1973, la circonscription de l’Acadie, qui comprend une partie des arrondissements de Saint-Laurent et d’Ahuntsic-Cartierville, a toujours été représentée par un élu libéral.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Saint-Laurent.

Articles récents du même sujet