Soutenez

Quand le passé côtoie le présent à travers l’art

Les artistes se sont basés sur des photos d'archives afin de créer leurs oeuvres.
Les artistes se sont basés sur des photos d'archives afin de créer leurs oeuvres. Photo: Olivier Boivin/Métro Média

Une nouvelle exposition nommée «Si Saint-Laurent m’était racontée» voit le jour au Centre des loisirs de Saint-Laurent. Le Groupe M, un collectif de cinq artistes laurentiens, y présente, par la peinture, des lieux jadis habités qui sont aujourd’hui disparus ou encore très vivants.

Que ce soit en juxtaposant des bâtiments détruits à ceux qui les ont remplacés ou en présentant ce à quoi un quartier de Saint-Laurent ressemblait dans les années 40, les toiles qui y sont présentées replongent les visiteurs dans ce à quoi ressemblait l’arrondissement avant l’importante urbanisation qu’il a connue dans les années 50.

Le groupe d’artistes a eu l’idée de créer à partir de photos anciennes lors d’une exposition présentant ces dernières en 2015. «On s’est dit qu’on pourrait interpréter le passé et le présent à notre façon par la peinture», explique Marc Brûlé, l’un des artistes du Groupe M.

Chacun des membres du collectif a choisi de traiter le sujet différemment et de façon complémentaire. Pour M. Brûlé, c’est l’occasion de mettre en valeur des vestiges du passé, soit des bâtiments historiques ou des ruisseaux qui passaient autrefois sur le territoire de Saint-Laurent.

«Il existe encore certains bâtiments historiques qu’il faut conserver, explique-t-il. Je suis aussi passionné par les ruisseaux qui ont été remblayés au fil des années.»

De son côté, sa collègue Anca Ciupitu a tenu à mettre en valeur la nature à l’avant-plan des bâtiments.

«Je me promène souvent à Saint-Laurent, qui m’inspire beaucoup, explique-t-elle. Au fil du temps, des configurations de la Ville et la nature ont changé et donc je pense que les toiles sont un moyen de ne pas les oublier.»

Groupe M

Formé il y a sept ans, le Groupe M est composé des artistes Marc Brûlé, Michel Boudreau, Anca Ciupitu, Duane Gordon et Hong Minh Cung, qui suivaient ensemble des cours de peinture au Centre des loisirs.

Demeurant tous à Saint-Laurent, ils exposent régulièrement ensemble à Montréal. Leur nom est inspiré du professeur qui leur donnait leurs cours, «M» pour Michel D’Amour.

«Si Saint-Laurent m’était racontée» devait voir le jour avant la pandémie, mais c’est seulement cet automne que les conditions se sont réunies pour lui permettre d’avoir lieu. L’exposition est présentée au Centre des loisirs du 19 novembre au 4 décembre.

Le vernissage est prévu pour le 24 novembre à 18h30. Des œuvres personnelles des artistes sont également présentées, portant le nombre de toiles exposées à plus de soixante.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Saint-Laurent.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.