Saint-Laurent

Football midget AAA: Les Spartans se rendront en finale selon l’entraîneur

Photo: Keith McAuliffe/TC Media

L’entraîneur-chef des Spartans midget AAA de Saint-Laurent, Anthony Mohammed, s’attend à voir son équipe connaître une saison couronnée par une place en finale et un championnat de la Ligue de Football Midget du Québec (LFMQ). La qualité des joueurs est meilleure que l’an dernier, alors que l’équipe avait dû s’incliner en demi-finale de deuxième division.

«L’équipe est déjà en bonne route, dans la bonne direction à comparer aux années précédentes. On envisage continuer à partir d’où on a laissé l’an dernier», mentionne-t-il.

Disposant déjà de 30 joueurs, l’entraîneur-chef s’attend à en ajouter 10 de plus d’ici le début de la saison le 8 août.

«Il y en a toujours qui s’inscrivent à la dernière minute, qui reviennent de vacances et des cours d’été», avance-t-il.

Beaucoup de recrues
Même si la moitié de ses joueurs sont des recrues au niveau midget, Mohammed ne s’inquiète pas outre mesure, étant donné que seulement trois d’entre eux n’ont jamais joué au football.

«La moitié des jeunes sont des joueurs qui étaient dans le bantam l’an dernier. Ce sont des joueurs de calibre, qui ont gagné le championnat de leur division en 2014. Ce sont des joueurs d’expérience qui savent gagner», avance-t-il.

Des vétérans se démarquent
Plusieurs joueurs sont en train de se faire un nom à quelques semaines de l’ouverture de la saison régulière.

Le porteur de ballon et secondeur Brandon Dass joue au football mineur depuis 10 ans, faisant de lui le joueur des Spartans qui a le plus d’ancienneté dans l’histoire du programme selon son entraîneur.

«C’est un joueur exceptionnel qui comprend très bien le jeu. C’est un capitaine naturel. Sa technique n’est pas perfectible», commente-t-il.

Anthony Moustache évolue aux mêmes positions. Lui aussi s’attire beaucoup d’éloges de son entraîneur-chef.

«Il a beaucoup de potentiel pour le collégial et un talent exceptionnel. Il comprend le jeu parfaitement. C’est un joueur qui peut courir à la Deion Sanders, un ancien joueur étoile de la NFL : quand il court, on dirait que le temps s’arrête pour lui et qu’il esquive tout le monde», raconte-t-il.

Même avec deux porteurs de ballon aussi efficaces, il ne faut pas s’attendre à voir les Spartans négliger le jeu aérien. Trois joueurs expérimentés sont en mesure de mener l’attaque en tant que quart-arrière.

«L’an passé, on avait un quart-arrière avec qui il fallait minimiser le nombre de jeux pour s’adapter à son style de jeu et ce qu’il était capable de faire. Pour la première fois en quelques années, on a plusieurs options», avance M. Mohammed.

Pour le moment, l’entraîneur-chef a désigné Paul McCarthy comme quart partant. Ce dernier a pris une année sabbatique l’an dernier et est de retour pour sa dernière année au niveau midget.

Articles récents du même sujet