Saint-Léonard

Une première friperie pour Mains Utiles

Photo: Audrey Gauthier/TC Media

Après avoir emménagé dans des locaux plus grands en juillet dernier, un organisme qui vise l’intégration sociale et économique des femmes immigrantes par le biais de la couture industrielle a ouvert sa première friperie, le 19 février.

Robes, chemises, jupes, pantalons, pyjamas, chaussures, coussins, sacs à main, etc. La Petite friperie du coin offre des centaines d’articles à des coûts variant de 1$ à 10$. Les produits proposés sont, entre autres, des dons des magasins Reitmans et Maxi, mais également des créations des membres de Mains Utiles, telles que sacs, pochettes et tabliers.

L’objectif de ce magasin est de permettre une rentrée d’argent constante à l’organisme. Depuis son ouverture, en 2013, Mains Utiles trouve son financement de contrats ponctuels avec des partenaires ainsi que des cours de couture qu’elle offre. Toutefois, ces sources financières ne sont pas assurées chaque année.

«Nous avons besoin de stabilité. Nous sommes tous bénévoles et l’argent récolté permet de payer le loyer et de réparer nos machines à coudre. Nous avons besoin de stabilité afin d’assurer notre mission, mais également pour notre croissance», affirme Manoucheka Céleste, directrice générale de Mains Utiles.

L’argent recueilli par les ventes permettra d’autofinancer les activités en couture offertes aux femmes immigrantes de Saint-Léonard.

Attirer des clients
Avec sa friperie, la directrice espère réaliser des ventes de l’ordre de 3000$ par mois.

«Nous recevons 50 sacs d’articles par semaine. Nous avons le stock pour répondre à la demande. Il faut seulement travailler sur la promotion, se faire connaître de la population. C’est le grand défi», souligne Mme Céleste, qui rêve d’atteindre les 5000$ de vente mensuelle.

Jusqu’à présent, la friperie connaît un départ lent, mais ça n’inquiète pas pour autant Mme Céleste.

«Nous sommes situés dans un lieu industriel qui ne joue pas en notre faveur. De plus, les conditions météo ne nous ont pas aidés. Mais, nous allons miser sur notre promotion. Petit à petit nous nous ferons connaître», dit-elle, confiante.

La friperie est un projet pilote. L’organisme réévaluera le magasin dans un an afin de connaître les éléments à améliorer.

La Petite friperie du coin est ouverte du lundi au jeudi, de 10h à 15h, ainsi que le vendredi, de 10h à 13h, au 6665, rue Bombardier.

Vente au rabais
La Petite friperie du coin organise une vente à moitié prix pour la semaine du 26 février au 2 mars. Tous les produits seront à 50% de rabais.

Mains Utiles
Mains Utiles est un OSBL fondé en 2013 dont la mission est de contribuer à l’intégration socioéconomique et à l’accès au marché de l’emploi des femmes immigrantes dans le besoin en leur offrant une formation en couture en milieu de travail, des ateliers thématiques visant à développer la confiance en soi et une meilleure connaissance de la société d’accueil ainsi qu’en les accompagnant et les référant vers les services d’aide disponible dans leur communauté.

Articles récents du même sujet