Saint-Léonard

Quelques dérapages dans des piscines de Saint-Léonard

Photo: Archives

Plusieurs interventions ont été nécessaires dans les piscines de l’arrondissement, alors qu’un groupe de jeunes a été la source de certains débordements.

Une vingtaine de jeunes ont pris l’habitude de se lancer dans l’eau simultanément, nuisant au travail des employés. « Ça cause des problèmes de visibilité pour les sauveteurs et donc des problèmes de sécurité pour l’ensemble des baigneurs », souligne Marianne Durand, chargée de communication à l’arrondissement de Saint-Léonard. Ces agissements ont mené à la fermeture de piscines et ont nécessité l’appel des policiers. Des constats d’infractions pour incivilités ont été donnés.

Aucun établissement en particulier n’a pas été nommé dans le communiqué de l’arrondissement.

La présence de policiers s’est accrue dans les dernières semaines et l’établissement d’un lien direct avec le poste de quartier 42 a été créé. « Puisque la situation s’est produite à quelques reprises à l’été 2017 ainsi qu’à l’été 2018, quoique moins souvent cette année, l’arrondissement a décidé de se doter d’un plan d’intervention, en collaboration avec le SPVM », indique Mme Durand. Le nombre d’incidents aurait  « diminué » depuis.

« [Les coordonnateurs de l’arrondissement] ont déjà rencontré les sauveteurs pour discuter avec eux avant la saison de la piscine. Moi je fais ma tournée de quartier comme je fais habituellement », indique Yassir Niouar, travailleur de rue à Saint-Léonard. S’ils veulent en parler, s’ils veulent des conseils […], je suis là, je suis présent. »

Il peut être difficile pour les sauveteurs de régler une situation, étant donné qu’ils sont parfois des mêmes âges que ceux qui ne respectent pas les règles.

Articles récents du même sujet