Saint-Léonard
05:00 4 mai 2021 | mise à jour le: 12 mai 2021 à 19:25 temps de lecture: 3 minutes

Fermeture du centre Le Boulevard: clients et commerçants mécontents

Fermeture du centre Le Boulevard: clients et commerçants mécontents
Photo: David Flotat/Métro MédiaLe Centre commercial comptant plus de 60 commerces et services devra mettre la clé sous la porte à la fin de l'année.

Tristesse, frustration et mécontentement : la fermeture annoncée du centre commercial Le Boulevard fait bien des malheureux chez les clients et les marchands de cet établissement emblématique de Saint-Léonard.

«Ça fait 12 ans que je viens ici régulièrement. Je suis un peu triste, car j’ai tissé des liens avec les autres habitués et les commerçants. Je suis surtout déçu pour les aînés qui viennent tous les jours. Pour eux, c’est leur rendez-vous quotidien», raconte Miguel, un client croisé sur place.

Prévue pour novembre, l’expropriation faite dans le cadre du prolongement de la ligne bleue du métro entraînera la fermeture totale des commerces, mais aussi d’un lieu important pour la population locale.

Lundi, Métro s’est rendu sur place et a parlé à une dizaine de clients et de commerçants du centre. Tous s’entendent pour dire que la fermeture constitue une perte importante pour le secteur.

«C’est dommage parce que tout le monde dans le coin est habitué à venir souvent ici, on est plus ou moins résignés à ce que ça ferme, parce qu’on ne peut rien faire», s’attriste Charles.

«Il n’y a pas vraiment d’autres options proches. C’était pratique et ça desservait pas mal tout le monde dans le quartier. On va devoir aller plus loin, mais ce ne sera plus un lieu pour se retrouver comme avant.» – Danielle, cliente du centre commercial.

La STM souhaitait acheter une partie du stationnement du Boulevard, mais à la demande des propriétaires du centre commercial, le Tribunal administratif du Québec a ordonné une expropriation complète du centre. Le gouvernement du Québec a versé une indemnité globale et finale de 115 M$ à la firme Crofton Moore, propriétaire du centre.

Le 1er décembre 2021, la STM deviendra propriétaire du lot. Ainsi, l’un des premiers centres commerciaux de la métropole, voire du pays, fermera ses portes.

Une expropriation qui fait jaser

«Je ne comprends pas pourquoi tout le centre ferme, la STM n’avait besoin que d’une partie du terrain. Je pense qu’il y avait surtout une opportunité de se faire de l’argent en revendant le tout. Il y aussi une histoire de terminus de bus de calibre interrégional… Pour moi, nous n’en avons pas réellement besoin. Ça ne fait pas de sens», s’indigne un client.

Interrogés sur ce qu’ils comptent faire après la fermeture, certains commerçants sont visiblement trop émus pour réagir : «C’est très difficile, je ne veux pas en parler», répond une propriétaire de magasin de souvenirs.

D’autres vont rebondir, assurent-ils, mais auraient voulu être mieux informés.

«On attend plus de communication de la part des institutions et de nos propriétaires au sujet de notre indemnisation. On va se reconstruire, mais ça va être difficile de rebâtir une nouvelle clientèle dans un endroit que l’on ne connait pas», raconte le propriétaire d’un restaurant japonais du centre.

L’officialisation de la fermeture entrainera le déplacement ou l’arrêt complet de plus de 60 enseignes et restaurants. La population se retrouve également privée du seul centre commercial du coin.

Articles similaires