Saint-Léonard

Ligne bleue : le centre commercial Le Boulevard restera ouvert

La soixantaine d’enseignes du centre commercial Le Boulevard devrait finalement continuer à opérer au-delà du 1er décembre. Photo: David Flotat/Métro Média

Les magasins du centre commercial Le Boulevard pourront continuer d’accueillir des clients après le 1er décembre, date à laquelle l’établissement exproprié dans le cadre du prolongement de la ligne allait devoir fermer ses portes.

La fermeture du centre commercial situé à la frontière des secteurs de Rosemont, Saint-Léonard et Saint-Michel était annoncée depuis la fin de l’année 2020.

Le cabinet de la ministre déléguée aux transports Chantal Rouleau a toutefois annoncé qu’une solution pour maintenir l’offre de service a été proposée aux commerçants locataires.

Cette solution à l’expropriation complète prévoit notamment de réviser la taille du terminus, de l’aire de stationnement, et de l’espace d’entreposage des matériaux du chantier de la Société des Transports de Montréal (STM).

Cette solution proposée par un groupe d’experts composé du ministère des Transports, de l’Autorité régionale de transport métropolitain, de la STM, de la Ville de Montréal et de la Société québécoise des infrastructures permettrait donc au Boulevard de maintenir son offre de service durant la période de travaux de prolongement de la ligne bleue.

Dans une lettre envoyée aux commerçants, il est indiqué que le ministère des Transports du Québec (MTQ) et la STM souhaitent que le centre maintienne ses activités après l’expropriation.

Il est également précisé que la STM retiendra les services d’un nouveau gestionnaire immobilier pour reprendre la direction du centre dans les prochains mois, à la suite de sa vente par l’ancienne firme propriétaire, Crofton Moore.

Rebondissements

Il s’agit d’un énième rebondissement dans cette affaire d’expropriation liée au prolongement de la ligne bleue du métro. La STM avait été forcée par le tribunal administratif du Québec à prendre possession de l’ensemble du centre commercial pour la somme de 115 M$, alors qu’elle ne souhaitait qu’acquérir le tiers de la propriété.

L’annonce de la fermeture définitive, faite en début d’année 2021, avait causé la tristesse et la frustration des commerçants, ainsi que de nombreux habitants des secteurs avoisinants, pour qui ce centre représentait la seule offre de services accessible à distance de marche.

Selon le rapport de recommandations du groupe d’action sur le prolongement de la ligne bleue remis au gouvernement du Québec en juin dernier, ce maintien des opérations après le 1er décembre devrait permettre de réduire la facture des expropriations d’environ 82 M$.

Articles récents du même sujet