Saint-Léonard

Svens Telemaque: se servir de son passé pour aider la jeunesse

Svens Telemaque a publié en 2014 un recueil de poèmes afin de raconter son histoire et transmettre son message. Un deuxième volume devrait paraître au cours de l’année 2022. Photo: Courtoisie/Svens Telemaque.

Après avoir traversé une adolescence difficile et marquée par la violence, Svens Telemaque décide de quitter la Floride et de s’engager pour aider la jeunesse à Montréal. Auteur, conférencier et artiste, Svens est aussi un intervenant engagé qui œuvre à redonner confiance à ceux qui se sont égarés.

Originaire de Montréal, Svens arrive en Floride dès son plus jeune âge à la suite du divorce de ses parents. Il grandit dans un quartier défavorisé où la drogue et les gangs de rue font partie intégrante de son quotidien.

«J’ai été élevé dans un environnement très difficile; mes seuls modèles de référence étaient d’autres jeunes qui pensaient n’avoir aucune autre option que de se tourner vers de mauvaises choses pour survivre», explique-t-il.

Peu à peu, Svens tombe dans le trafic de stupéfiants, ce qui le conduira vers plusieurs séjours en prison.

Mais après qu’il ait plus d’une fois frôlé la mort, un événement vient tout remettre en question pour le jeune Svens.

«En 2006, une mère de famille sans argent voulait me donner un jeu vidéo de son fils pour se procurer de la drogue. Ça m’a choqué. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé l’ampleur qu’avaient mes actions sur la communauté.»

Je veux faire entrevoir à des personnes qui s’en vont vers de mauvaises choses qu’il existe d’autres possibilités.

Svens Telemaque, auteur, conférencier et intervenant jeunesse

Se reconstruire

À 20 ans, Svens décide ainsi de tout quitter et de repartir à zéro en revenant dans sa ville natale.

Après avoir appris le français, avoir travaillé et être allé à l’université, il comprend alors qu’il est possible pour lui d’entreprendre un chemin différent.

«Ça m’a permis de comprendre qu’il existe d’autres possibilités, et j’ai réalisé que je voulais transmettre ce message à d’autres jeunes en difficulté.»

Même brisés, les crayons peuvent toujours colorier.

Svens Telemaque, auteur, conférencier et intervenant jeunesse

Depuis 2015, le conférencier visite régulièrement des écoles de la métropole afin de raconter son histoire et d’encourager les jeunes à s’ouvrir sur les difficultés qu’ils rencontrent.

«Je suis également allé dans d’autres villes canadiennes, à Chicago, au Maroc, en Haïti. Je suis aussi retourné en Floride; ça m’a beaucoup touché de retourner dans la prison où j’étais il y a quelques années, pour y parler aux jeunes.»

Svens se rend régulièrement dans des écoles de Saint-Léonard pour ouvrir le dialogue avec les jeunes sur leur difficultés. (Crédit Photo: Courtoisie/Svens Telemaque.)

Aider la jeunesse

Fortement impliqué dans le milieu communautaire montréalais, Svens Télémaque travaille aussi auprès de la jeunesse léonardoise à travers des programmes de mentorat créés par DOD Basketball et la Coalition Pozé.

Pour lui, la jeunesse a grandement besoin d’écoute et de se sentir validée à travers des activités positives comme le sport ou l’art.

«On doit comprendre leur réalité et les aider à s’ouvrir, tout en leur donnant un accès aux activités. Je pense que si le gouvernement investissait dans des organismes et des structures qui favorisent cela, ça ferait une grande différence», affirme-t-il.

Interrogé sur la série de violences armées qui ont sévi dans la métropole depuis l’été 2021, l’artiste-conférencier estime que la résolution du problème passe également par un meilleur contrôle du trafic des armes à feu au Québec.

«Les peines doivent être plus sévères. Des trafiquants d’armes qui ne prennent que cinq années de prison, ce n’est pas normal et ça doit changer.»

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de St.Léonard.

Articles récents du même sujet