Sud-Ouest

L’artiste au cœur d’enfant

Photo: (Photo: Gracieuseté - Annie Desrochers)

D’aussi loin qu’elle se souvienne, Caroline Legault a toujours été passionnée par le théâtre et l’animation. Elle a donc décidé de transformer cette passion en une carrière de conteuse afin de semer la joie dans le cœur des gens en racontant des histoires amusantes et touchantes.

Cette résidente de la Petite-Bourgogne se produira en spectacle à l’occasion de la Grande Tournée au parc Sir-Georges-Étienne-Cartier, sur la rue Notre-Dame Ouest, les 12 et 13 août.

«Je vais raconter l’histoire de Jacques le paresseux, un conte traditionnel que j’ai adapté pour Saint-Henri. Ce sera un spectacle familial, pour les enfants de 4 à 8 ans, à la fois historique et ludique», mentionne l’artiste.

L’événement phare du 375e anniversaire de Montréal sera une nouvelle opportunité pour elle de se faire connaître dans son propre arrondissement, qu’elle habite depuis 2011 et où sa mère et sa belle-mère ont grandi.

Projets locaux
Celle qui a étudié à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM) en animation et recherche culturelle a toujours travaillé dans le domaine artistique.

Elle s’est donné en spectacle à quelques reprises dans le quartier, pour le Carrefour d’éducation populaire de Pointe-Saint-Charles notamment. Elle s’est aussi transformée en Gaya Latulippe, son personnage écologique, afin de faire de la sensibilisation avec l’Éco-Quartier du Sud-Ouest et a animé le yoga du rire pour les personnes âgées du YMCA de l’avenue Ash.

Gaya Latulippe
Gaya Latulippe (Photo: Dominique Laguë)

«J’adore travailler avec les aînés, ces gens qui ont une histoire, un vécu. Je suis d’ailleurs en train de travailler sur mon personnage d’Aimée Sansregret, un clown thérapeutique qui fera le tour des résidences de Montréal afin d’égayer la vie des personnes âgées, vivant souvent dans l’isolement», souligne Caroline Legault.

Elle se trouve également derrière un autre projet desservant ce type de clientèle: la CarÔvane, en collaboration avec son amie Caroline Sniter. Elles chantent de vieilles chansons québécoises et françaises auxquelles elles mêlent les contes.

Le duo CarÔvane
Le duo CarÔvane (Photo: Dominique Laguë)

«J’adore voir cette étincelle dans leurs yeux, lorsque la musique ravive leurs souvenirs», ajoute-t-elle.

Gaspésie
L’artiste aux mille projets partira bientôt vers la péninsule gaspésienne afin de participer à la Grande Virée des Semeurs de contes du 11 au 20 septembre. L’équipe formée de sept conteurs sillonnera les routes de cette région du centre-est du Québec pas à pas, afin de rencontrer des gens et conter des histoires en échange d’un toit et d’un repas.

«Une conteuse locale, c’est comme du bon vin. Ça s’exporte bien», rigole-t-elle.

Elle adore animer pour les gens de son quartier, mais aime tout autant partir à la découverte de nouvelles communautés. Pour cette amoureuse de la nature, ce sera l’occasion de se ressourcer.

Pour assister au spectacle de Caroline Legault, rendez-vous à 10h, les 12 et 13 août, au parc Sir-Georges-Étienne-Cartier.

Articles récents du même sujet