Montréal
18:58 18 septembre 2020 | mise à jour le: 18 septembre 2020 à 19:48 temps de lecture: 3 minutes

Aide alimentaire: maintien des repas à 1$ dans les écoles du Sud-Ouest

Aide alimentaire: maintien des repas à 1$ dans les écoles du Sud-Ouest
Photo: Nicolas BrasseurL’école Ludger-Duvernay dans Saint-Henri fait partie des 15 établissements scolaires visés par le maintien de l’aide alimentaire cette année.

Après des semaines d’inquiétude, le ministère de l’Éducation et le Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM) ont mis en place un financement additionnel pour être en mesure de continuer à offrir des services d’aide alimentaire.

Ainsi, la quinzaine d’écoles primaires et secondaires, qui s’étaient vu retirer notamment les repas à 1$ à cause d’une modification des indices de défavorisation, pourront de nouveau en bénéficier.

«Ça ne concerne pas juste deux ou trois élèves. L’année dernière, c’était un tiers, c’est énorme», affirme Mathieu Gillet, parent d’un enfant qui fréquente l’école Ludger-Duvernay dans le Sud-Ouest.

Certaines familles à faibles revenus s’étaient d’ailleurs mobilisées en mars 2019 lors de l’annonce du changement.

Dans une lettre envoyée aux parents vendredi, le directeur du CSSDM, Robert Gendron, affirme que la mesure a pour but d’assurer la continuité des divers programmes dans les établissements situés dans les quartiers qui se sont enrichis. «C’est une bonne nouvelle pour aujourd’hui, mais ça soulève plusieurs questions par rapport à l’année prochaine», admet Shannon Franssen, coordonnatrice de Solidarité Saint-Henri.

Si les services alimentaires sont de retour pour l’année scolaire qui vient de débuter, rien n’indique qu’ils seront reconduits. De plus, l’aide n’est pas universelle, un élément essentiel pour lequel militent Solidarité Saint-Henri et un bon nombre de parents du quartier.

«On a besoin d’une garantie que cette aide va rester dans les écoles dans le futur. Aussi, il faut que les mesures soient élargies pour tous les élèves qui en ont besoin», explique Mme Franssen.

Une aide pour tous

«Les enfants qui ont faim n’apprennent pas à l’école», mentionne Ghislaine Théoret, directrice du Garde-Manger pour tous.

Son organisme produit et distribue plus de 3000 repas chauds par jour de classe dans le Sud-Ouest. Elle est également d’avis qu’une aide alimentaire universelle doit être mise en place, peu importe le revenu des parents.

La mobilisation se poursuivra, affirme pour sa part Mme Franssen. «On ne veut pas voir la même situation se reproduire l’année prochaine. On ne peut attendre que les parents soient dans l’inconnu chaque début de rentrée scolaire», lance-t-elle.

La distribution des repas à 1$ dans les écoles reprendra le 5 octobre.

Liste complète des écoles

Ahuntsic-Cartierville: La Dauversière, Marie-Anne et Saint-Benoît

Hochelaga-Maisonneuve: Maisonneuve, Notre-Dame-de-l’Assomption et Saint-Nom-de-Jésus

Le Sud-Ouest: Charles-Lemoyne, Ludger-Duvernay et Saint-Zotique

Rosemont-La-Petite-Patrie: Marguerite-De-Lajemmerais

Ville-Marie: Marguerite-Bourgeoys et Saint-Anselme

Villeray–Saint-Michel-Parc-Extension: Georges-Vanier, Marie-Rivier et Saint-Grégoire-le-Grand

École Ludger-Duvernay
L’école Ludger-Duvernay dans Saint-Henri fait partie des 15 établissements scolaires visés par le maintien de l’aide alimentaire cette année.

Articles similaires