Culture
19:01 16 novembre 2020 | mise à jour le: 16 novembre 2020 à 19:02 temps de lecture: 4 minutes

Une murale rendant hommage à Nelson Mandela dans le Sud-Ouest

Une murale rendant hommage à Nelson Mandela dans le Sud-Ouest
Photo: Gracieuseté - Olivier BousquetLa nouvelle murale est visible sur une façade de l’église Union Unie sur la rue Atwater, près de la station  Lionel-Groulx.

Une murale rendant hommage à Nelson Mandela orne désormais la façade de l’église Union Unie dans la Petite-Bourgogne. Cette œuvre d’art souligne du même coup les 30 ans du passage de l’ancien président de la République d’Afrique du Sud à Montréal, quelques mois après avoir été relâché de prison.

«On commémore la visite d’un grand homme qui a marqué l’histoire et la planète. Encore aujourd’hui, on doit combattre, on doit se rappeler, on doit être résilient et les choses doivent continuer de changer», a souligné le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, lors du dévoilement le lundi 16 novembre.

En collaboration avec MU, un organisme qui a pour mission d’embellir la ville, la Table ronde du Mois de l’histoire des Noirs et l’église Union Unie, cette création arrive à un moment bien important. Les derniers mois auront été difficiles pour différentes communautés noires des États-Unis et du Canada. Nommée «Un long chemin vers la liberté» Long Walk to Freedom, la murale fait référence au récit autobiographique de Nelson Mandela.

«Il y a eu tellement de discours un peu négatifs. On est dans le déni et dans le mépris à certains égards par rapport à certaines questions dans l’histoire des noirs en ce moment. C’est un bon pont pour unir beaucoup de gens», explique Michael P. Farkas, président du conseil d’administration de la Table ronde du mois de l’histoire des Noirs.

«Avec tout ce qui se passe dans le monde dernièrement, les nouvelles sont très lourdes. Je voulais justement amener de la lumière et de la curiosité sur un évènement historique à Montréal.» – Franco Égalité

Colorée

L’énorme murale montre une foule, représentée par des gens de l’époque et d’aujourd’hui, qui est soulevée par le poing de Nelson Mandela, symbole du combat pour la liberté.

«C’est pour montrer que son message voyage à travers le temps», affirme Franco Égalité, l’artiste derrière l’œuvre. Il souligne que la présence du soleil signifie également pour lui une source d’inspiration chaque jour.

L’artiste, pour qui il s’agit de sa première peinture sur mur, a été accompagné par d’autres personnes lors de la réalisation. Le processus s’est fait sur plusieurs mois après une initiative de la Table ronde du Mois de l’histoire des Noirs, qui a approché MU pour le projet.

«Cette murale véhicule des valeurs qu’on partage comme l’humanisme, le respect, l’égalité. Elle est contemporaine, mais temporelle en même temps», affirme pour sa part Elizabeth-Ann Doyle, directrice générale et artistique de MU.

Visite

En juin 1990, quelques mois après avoir été libéré de prison, dans laquelle il était détenu depuis 27 ans dans des conditions difficiles, Nelson Mandela est de passage à Montréal, dont une courte visite à l’église Union Unie dans le Sud-Ouest.

«C’est une église qui représente énormément d’histoire. D’associer tout ça avec un quartier mythique, c’est dans la tradition de mieux connaitre la richesse de la communauté noire du quartier et de son héritage», explique M. Farkas.

Nelson Mandela, qui a été au cœur de la lutte antiapartheid, une politique de ségrégation raciale en Afrique du Sud qui a perduré pendant plus de 40 ans, a dirigé ce pays de 1994 à 1999. Il est décédé en décembre 2013 à l’âge de 95 ans.

La murale lui rendant hommage est visible de la rue Atwater, à quelques pas de la station de métro Lionel-Groulx.

Articles similaires