Sud-Ouest
17:42 4 février 2021 | mise à jour le: 4 février 2021 à 17:42 temps de lecture: 2 minutes

Manifestation devant le bureau de David Lametti

Manifestation devant le bureau de David Lametti
Photo: Nicolas BrasseurQuelques manifestants se sont déplacés devant le bureau du député libéral David Lametti.

Quelques personnes se sont rassemblées sur le boulevard Monk dans le Sud-Ouest afin de faire entendre leur mécontentement en lien avec les fiducies de placement immobilier (FPI).

Le rassemblement collectif a eu lieu ce mercredi (3 février) vers 11h, devant le bureau du ministre de la Justice et député libéral de LaSalle-Émard-Verdun, David Lametti. Une lettre a également été déposée dans la boîte aux lettres du bureau.

Selon ACORN Québec, une association d’organisations communautaires qui est au cœur de la campagne «Freinons les FPI», la croissance rapide des fiducies de placement immobilier alimente la crise du logement actuelle.

Une FPI est une entité qui possède ou qui finance des actifs immobiliers, comme des bureaux, des centres commerciaux ou des immeubles à logements, notamment. Les revenus générés par le portefeuille proviennent alors surtout de la location.

L’association dénonce ainsi que ces compagnies haussent le coût des loyers sans payer les taxes, afin de faire des profits importants.

«Le gouvernement fédéral devrait immédiatement réévaluer cette échappatoire fiscale et établir le taux d’impôt des FPI en fonction de la quantité de logements abordables qu’ils fournissent ou détruisent», peut-on lire dans un rapport d’ACORN Québec.

La crise du logement, bien que présente avant la situation actuelle, a donné son lot de difficulté pour plusieurs ménages dans la métropole au cours des derniers mois.

«Pour cette année seulement, les statistiques montrent qu’il y a eu plus de 30 000 personnes qui ont quitté Montréal pour aller dans des localités moins chères à cause de la crise du logement», se désole Pierre Kadjo, membre de ACORN Québec. […] Nous avons tous des soucis, de COVID, de loyer et on doit se nourrir.»

«Nous voulons que le gouvernement, au lieu d’octroyer des réductions fiscales, impose à ce que ces fiducies construisent des logements abordables pour que la population puisse bien ce loger.» – Pierre Kadjo

Différents slogans tournant autour d’ACORN, des FPI et des logements ont été scandés par les membres de l’association. La manifestation a duré une quarantaine de minutes.

Articles similaires