Sud-Ouest

De nouvelles maisons modulaires dans le Sud-Ouest

rue Sainte-Marguerite
Des maisons modulaires comme celles de la rue Sainte-Marguerite verront le jour dans Saint-Henri. Photo: Nicolas Brasseur/Métro Média

De nouvelles maisons modulaires pour les personnes vulnérables et judiciarisées de plus de 50 ans verront le jour dans le Sud-Ouest d’ici la fin de l’année.

C’est la Maison Cross Roads, un organisme communautaire à but non lucratif (OBNL) dans Saint-Henri, qui offre des programmes et des services de réintégration aux personnes aux prises avec un casier judiciaire, qui sera responsable du projet, le tout en collaboration avec l’arrondissement.

«Ça faisait sept ou huit ans qu’on tentait de développer des logements abordables comme ceux qu’on va être en mesure de faire», explique le directeur général de l’OBNL, Michel Gagnon.

«C’est des gens qu’on va sélectionner avec beaucoup de précautions, qu’on va encadrer et qu’on va suivre en communauté. On ne crée pas juste des logements et on les laisse tous seuls. On va les accompagner pour qu’ils puissent fonctionner en communauté.» – Michel Gagnon

Ces efforts portent fruit grâce à une entente entre la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) et la Ville de Montréal, qui soutient 12 projets d’habitations abordables dans la métropole. Le coût de cette initiative de 263 unités est estimé à près de 57 M$.

La Maison Cross Roads a préalablement identifié les besoins du quartier. Certaines personnes sont à risques d’itinérances et se retrouvent régulièrement à la rue.

«On a des gens qui sont en attentes et qui pourraient utiliser ces logements-là dans notre communauté», explique M. Gagnon.

L’endroit qui accueillera ces nouvelles habitations reste encore à déterminer. L’organisme et la Ville évaluent présentement trois ou quatre terrains dans Saint-Henri. Les informations entourant le nombre d’unités et le coût du projet sont aussi inconnues pour le moment.

Logements écologiques

Une maison modulaire est construite dans une usine pièce par pièce. Elle est ensuite livrée sur le terrain prête à être habitée. Sa construction se fait en quelques mois ce qui engendre des avantages économiques et écoénergétiques.

La Maison Cross Roads collaborera avec l’OBNL Écohabitation, spécialisé dans les logements écologiques et dans la construction modulaire.

Une deuxième vie sera ainsi donnée à des conteneurs maritimes pour qu’elles servent à bâtir la structure des logements.

«On veut faire en sorte que ça s’inscrive tant à l’intérieur du Plan climat que dans le Plan local en environnement dans le Sud-Ouest», explique le maire de l’arrondissement et président du comité exécutif, Benoit Dorais.

Des maisons modulaires sont déjà présentes dans le Sud-Ouest. L’une d’entre elles est située sur la rue Sainte-Marguerite entre les rues Saint-Ambroise et Notre-Dame dans le quartier Saint-Henri.

Articles récents du même sujet