Sud-Ouest
10:00 16 juin 2021 | mise à jour le: 15 juin 2021 à 19:34 Temps de lecture: 4 minutes

Un trampoliniste de l’ÉTS récompensé pour ses résultats académique

Un trampoliniste de l’ÉTS récompensé pour ses résultats académique
Photo: GracieusetéL’étudiant de l’ÉTS Justin Lefaivre a été récompensé pour ses résultats académiques.

Un trampoliniste de l’École de technologie supérieure (ÉTS) a été récompensé pour ses résultats scolaires. Justin Lefaivre a reçu une bourse nationale de 1 500$ de la part de la Fondation Sports-Études pour son excellence académique au cours de la dernière année.

L’étudiant-athlète de 22 ans pratique la trampoline depuis l’âge de 5 ans. Il avoue avoir ressenti beaucoup de fierté lorsqu’il a pris connaissance du prix qui lui a été remis dans le cadre de la deuxième édition de la Célébration Sports-Études diffusée virtuellement le 27 mai.

«L’année dernière, j’ai gagné [la bourse] de persévérance scolaire. Cette année, j’ai vu que c’était excellence académique. Je suis content de voir que mes efforts ont porté fruit», répond avec fierté Justin Lefaivre.
La dernière année en a été toute une pour le jeune adulte.

Après avoir terminé sa technique à l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) du Cégep Édouard-Montpetit au printemps 2020, il a entamé ses études universitaires à l’ÉTS l’automne dernier. Comme d’autres étudiants, Justin a dû s’adapter à l’enseignement en ligne en raison de la situation actuelle.

«J’ai eu d’excellents résultats à ma dernière session en technique. À l’université, je suis dans mon domaine. Je savais que c’est là-dedans que je voulais me diriger», souligne-t-il.

Après la fin de son baccalauréat, Justin Lefaivre souhaite travailler dans la conception et le développement de nouveaux produits afin de dessiner des pièces et de faire des tests pour les améliorer.

Objectifs

La trampoline est devenue une discipline des Jeux olympiques (JO) d’été à Sydney, en Australie, en 2000. Mais avant de penser à se rendre aux JO, Justin Lefaivre a plusieurs objectifs en tête pour atteindre son rêve.

«[Je veux] me classer sur l’équipe nationale, espère-t-il. Après, c’est plus facile d’accéder aux compétitions parce que l’équipe soutient les dépenses et aide [les athlètes].»

Le trampoliniste n’a pas encore participé à des évènements sur la scène internationale. Il était censé le faire l’année dernière. Or, la pandémie a eu des plans différents pour lui.

«C’est sûr que j’aimerais ça pour pouvoir mettre un pied sur cette scène-là et alimenter encore plus mon goût de compétitionner à l’international», admet le jeune athlète.

«C’est sûr que ça joue sur mes objectifs [les JO]. C’est un but que j’aimerais atteindre. En même temps, c’est difficile parce que tu dois classer ton pays dans les championnats du monde avant d’accéder aux Olympiques.»

Justin Lefaivre

Rebondir

En moins d’un an, Justin Lefaivre est parvenu à améliorer ses résultats scolaires, tout en essuyant certaines déceptions. «Les blessures m’ont frappé», confie-t-il.

À la fin de 2020, l’athlète a subi des blessures au dos et à la hanche. À son retour à l’entraînement en début d’année, il a été ralenti par des douleurs aux genoux.

Malgré tout, Justin Lefaivre a été en mesure de sauter par-dessus ces épreuves et reprend l’entraînement graduellement à raison de cinq fois par semaine avec de plus petites pratiques.

Son objectif est de visiter le gymnase six fois par semaine afin d’être en mesure d’effectuer des répétitions complètes et d’être prêt pour le retour aux compétitions.

Articles similaires