Sud-Ouest

Transition écologique: le Sud-Ouest dévoile son plan d’action local

L’arrondissement du Sud-Ouest a dévoilé son Plan d’action local en transition écologique. Photo: Gracieuseté

Afin de prendre des mesures importantes en matière de changement climatique et pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) sur son territoire, le Sud-Ouest a dévoilé le 13 septembre, lors du conseil d’arrondissement, son Plan d’action local en transition écologique 2021-2025.

L’arrondissement mettra en place un fonds vert afin de financer des actions qui touchent la transition écologique de son territoire. Un outil informatif, interactif et participatif fera également partie du plan.

«Pour atteindre les objectifs ambitieux que nous nous sommes fixés, la contribution de tous les acteurs et de toutes les actrices du territoire sera nécessaire. Cette transition écologique augmentera la cadence de nos efforts des huit dernières années pour atteindre notre objectif de 2030, soit de réduire nos émissions de GES de 55 %», a expliqué par voie de communiqué, le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest et président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Benoit Dorais.

«La situation climatique est préoccupante et les impacts des changements climatiques sont de plus en plus visibles. Dans ce contexte, il est plus que jamais important d’engager tous les paliers gouvernementaux et les acteurs et actrices de la société civile dans les efforts collectifs de lutte aux GES», affirme pour sa part par voie de communiqué la conseillère d’arrondissement du district de Saint-Henri-Est−Petite-Bourgogne−Pointe-Saint-Charles−Griffintown et élue responsable de la transition écologique, Sophie Thiébaut.

Axes de la transition écologique

Le Plan d’action local en transition écologique sera réparti sous cinq axes: Apprendre, se mobiliser et s’outiller; Se nourrir; Cohabiter; Se déplacer et Consommer.

Le premier axe «Apprendre, se mobiliser et s’outiller» cherche à développer une culture du changement et de l’innovation. L’information préparant à l’action, l’outil de suivi, les campagnes d’information et d’engagement, un fonds vert et le développement de partenariat seront des interventions prévues.

Le second axe du plan «Se nourrir» porte sur le développement d’un système alimentaire durable et résilient. L’alimentation locale et durable, le principe de ville nourricière, la transformation, la distribution et la consommation, ainsi que la gestion et la valorisation des résidus alimentaires seront les quatre interventions.

Le troisième axe «Cohabiter» vise à adapter le territoire afin de préserver un milieu de vie vert et vivant grâce au patrimoine culturel, aux corridors écologiques, à l’intensification du verdissement et à la résilience urbaine.

Le quatrième axe «Se déplacer» met en valeur l’implantation d’un système intégré de mobilité durable, une réduction des GES et les transports actifs.

Le dernier axe «Consommer» concerne la gestion des ressources et des rejets par l’entremise de l’économie circulaire, la consommation responsable, l’objectif zéro déchet et la gestion des matières résiduelles.

Le Plan d’action local en transition écologique 2021-2025 s’inscrit dans le Plan climat 2020-2030, le Plan stratégique Montréal 2030 et le Plan directeur des matières résiduelles de l’agglomération de Montréal 2020-2025.

2030

Objectif de l’arrondissement du Sud-Ouest pour réduire de 55% leur consommation de GES.

Articles récents du même sujet