Vaudreuil-Soulanges
08:00 9 janvier 2021 | mise à jour le: 8 janvier 2021 à 16:09 temps de lecture: 3 minutes

Les anges masqués récoltent 40 000$ pour l’hôpital du Suroît

Les anges masqués récoltent 40 000$ pour l’hôpital du Suroît
Photo: Gracieuseté

Un chèque de 40 000$ a été remis à l’hôpital du Suroît par l’entreprise les Anges masqués, représentant l’ensemble des profits de ses ventes de masques. Ce montant dépasse de deux fois toutes les attentes de sa fondatrice.

«On leur avait dit qu’on allait peut-être pouvoir leur donner 20 000$, donc de pouvoir leur offrir le double, c’est incroyable», explique l’initiatrice du projet Madeleine Turgeon.

Il s’agit du résultat de plusieurs mois de travail acharné. Entre mars et août, l’artiste de Saint-Lazare, qui n’avait aucune expérience en entrepreneuriat, faisait des journées de 10 à 12 heures. «Je suis vraiment fière de ce qu’on a accompli, affirme-t-elle. C’est toute qu’une aventure dans laquelle on s’est embarqué.»

Ayant trois membres de sa famille dans le réseau de la santé, Mme Turgeon a été très rapidement sensibilisée au manque d’approvisionnement en masques. Dès le début de mars, elle fait un appel à tous afin de recruter des couturières pour en produire.

«Ce fut une grande aventure pendant laquelle on n’avait pas le temps de penser. C’est comme un cours pratique d’entreprise 101 sur le tas, en l’espace de quelques mois.»
-Madeleine Turgeon.

Plusieurs personnes ont ensuite donné leur nom et ont mis la main à la pâte. S’en sont suivi plusieurs enjeux de logistiques liés à la distance entre les couturières et les coupeuses de tissus.

Défis

Au départ, l’objectif était de créer un organisme à but non lucratif. Cependant, le délai afin de s’enregistrer étant d’un mois, la décision est prise de devenir une entreprise à propriétaire unique pour répondre plus rapidement aux besoins.

Cela leur a permis de payer leurs employés. «On voulait garder notre monde et permettre aux gens de faire quelque chose de leurs journées», justifie la fondatrice des Anges masqués.

Rapidement, les profits s’accumulent. La propriétaire, ne voulant pas profiter de la pandémie, choisit donc d’appuyer la fondation de l’hôpital du Suroît.

Après environ 9 mois de travail, la production de masques prend une pause en attendant que les stocks s’écoulent. Elle reprendra au début de l’année afin d’amasser encore plus d’argent pour l’hôpital.

Les masques sont toujours disponibles à plusieurs points de vente, notamment le IGA de Vaudreuil-Dorion sur le boulevard Harwood et la Maison Trestler du Chemin de la Commune.

Artiste

Madeleine Turgeon est artiste depuis 25 ans, faisant surtout de la mosaïque et de la peinture. Elle participe à plusieurs projets d’art public avec des élèves de la région chaque année.

Notamment, elle est derrière l’œuvre Au-delà des mots de l’école Harwood à Vaudreuil-Dorion, réalisée avec des élèves dysphasiques.

Ses réalisations The spirit that bounds the 6 C’s and the 3 R’s et The heart seen from the earth peuvent également être observées à l’école Birchwood de Saint-Lazare.

Articles similaires