Vaudreuil-Soulanges
13:32 5 février 2021 | mise à jour le: 5 février 2021 à 13:32 temps de lecture: 3 minutes

Le centre d’archives de Vaudreuil-Soulanges documente la pandémie

Le centre d’archives de Vaudreuil-Soulanges documente la pandémie
Photo: Olivier Boivin/Métro

Un appel de témoignage a été lancé par le Centre d’archives de Vaudreuil-Soulanges afin de documenter la façon dont les résidents de la région vivent la pandémie.

Les documents écrits, numériques, photos et vidéos soumis seront archivés et conservés afin de former un journal de bord accessible au public pour les années à venir.

La démarche vise à donner des pistes aux historiens qui étudieront la crise sanitaire dans le futur, mais aussi d’en faire profiter la communauté de la région.

«En recueillant des témoignages, ça va être intéressant pour les chercheurs d’aller consulter le pouls de ce qui se passait dans le quotidien des gens pour analyser les futurs impacts», affirme l’archiviste Karine Foisy.

Selon elle, raconter son histoire peut également avoir des bienfaits afin de briser l’isolement. «L’écriture permet de faire une introspection. Donc juste de savoir que quelqu’un au bout, à un moment dans l’histoire, va lire le texte et va prendre conscience de ce que la personne vie, ça peut aider», considère Mme Foisy.

Projets communautaires

Le matériel recueilli servira éventuellement aussi à des projets communautaires et des expositions au Centre d’archives. «On va laisser retomber la poussière quelques années, c’est certain, précise l’archiviste. Mais le but c’est vraiment de conserver pour pouvoir ressortir tout ça plus tard.»

Des comparaisons pourraient aussi être faites avec les autres pandémies qui ont eu lieu dans la région. «Il y a sûrement certains vestiges comme des journaux intimes, qui pourront faire foi de ce que les gens ont vécu pendant la grippe espagnole, par exemple, qu’on pourra comparer à la COVID-19», soutient Karine Foisy.

Le projet n’a pas de date finale. Les archivistes du centre comptent recueillir les témoignages sur plusieurs mois suivant la fin de la crise sanitaire.

«On ne couvre pas la pandémie, mais bien comment les gens se sentent face à celle-ci, explique Mme Foisy. Donc tant et aussi longtemps qu’ils vont se sentir affectés, on va recueillir leurs témoignages.»

Des sections spéciales pourraient également voir le jour selon la suite des évènements. Par exemple, un appel de photos de bonhomme de neige a eu lieu après la tempête de la mi-janvier.

Service populaire

Le Centre d’archives de Vaudreuil-Soulanges fait état d’une hausse importante des requêtes ainsi que des dons de documents par la population.

«Je pense que les gens ont fait beaucoup de ménage chez eux et nous ont appelés pour savoir ce qui pouvait être fait avec les vieux documents qu’ils trouvaient, explique Mme Foisy. Les gens ont aussi le temps de se poser des questions et de faire des recherches.»

Le Centre d’archives offre la possibilité d’ouvrir des fonds d’archives familiales privés. Son mandat est d’assurer la collecte, le tri, l’organisation et la conservation des documents ainsi que leur accessibilité.

Le public est invité à soumettre leurs témoignages au documentation@archivesvs.org.

Articles similaires