Verdun
15:39 2 décembre 2016 | mise à jour le: 2 décembre 2016 à 15:39 temps de lecture: 2 minutes

Deux autres candidats

Deux autres candidats
Photo: Gracieuseté

À une semaine des élections, deux autres candidats sortent de l’ombre. Le Parti conservateur du Québec (PCQ) et l’Équipe autonomiste (EA), des partis à la droite, sont aussi de la course à Verdun.

David Girard, candidat conservateur, mise sur une approche économique libertarienne, c’est-à-dire sur une réduction des impôts et des interventions de l’État dans la vie des citoyens. Il souhaite que le gouvernement laisse beaucoup plus de place au privé, tant en éducation qu’en santé, afin de désengorger le système.

Cette direction permettrait selon lui aux Québécois de choisir l’établissement qui leur convient. Pour ce qui est des contraintes budgétaires de certains d’entre eux, qui les empêcheraient de baser leur décision sur un choix, il estime que le milieu privé s’y adapterait et que les lois du marché les forceraient à adapter leurs prix à leur clientèle.

Sébastien Poirier, de l’équipe autonomiste, vise également une économie plus néo-libérale avec moins d’intervention de l’État. Son parti s’est prononcé contre le Registre des armes à feu, le programme d’éoliennes et la formation des médecins par le ministère de la Santé, des programmes qu’ils jugent trop coûteux.

Le programme autonomiste mise également sur une réduction de l’immigration et une sélection plus restrictive. M. Poirier est d’ailleurs administrateur de Pegida Québec, un mouvement de droite anti-immigration qui vise particulièrement les musulmans.

Aux élections générales de 2014, le PCQ a recueilli 0,39% des voix (16 400 votes) alors que l’Équipe autonomiste en a obtenu 0,01% (400 votes).