Actualités

Les défis des femmes autochtones

Les défis des femmes autochtones
Photo: (Photo: IDS/Verdun Hebdo – Delphine Bergeron)

L’émergence de la sensibilisation aux défis des Premières Nations nous mène à la rencontre de leur culture, au coeur de Verdun. La présidente de l’organisme Femmes autochtones du Québec, Viviane Michel, a offert une discussion au Quai 5160, dimanche.

Une trentaine de personnes ont assisté à la conférence où plusieurs sujets d’actualités ont été abordés, notamment la commission d’enquête sur les femmes autochtones disparues ou assassinées, qui doit se clore en décembre. Le scandale de la pièce de théâtre de Robert Lepage Kanata (dont le mot en innu signifie «ne viens pas chercher»), accusé d’avoir exclu les Premières Nations d’un spectacle à leur sujet, a aussi été effleuré.

Il y a 11 nations présentes au Québec. Des 12 000 autochtones à Montréal, environ 600 vivent dans l’arrondissement de Verdun, selon des données datant de 2006. D’origines différentes, ils s’y sont installés principalement pour l’accès au logement. «Quand on est en ville, on est plus invisible, on est éparpillé», souligne la présidente de FAQ.

Le centre Ivirtivik est le seul organisme présent sur le territoire. Il est installé depuis 2010 en face du métro Verdun et s’adresse à une clientèle inuit pour les aider à trouver du travail ou à faire un retour aux études.
Tous les deux printemps, leur culture est célébrée lors du Pow Wow, leur fête traditionnelle.

Côté historique, le musée et site archéologique de la Maison Nivard-De Saint-Dizier propose un retour dans le temps de la Nouvelle-France et des premiers contacts entre Européens et Premières Nations.

Pour plus d’infos
faq-qnw.org
ivirtivik.org
maisonnivard-de-saint-dizier.com

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *