Verdun

Voyager vert

Voyager vert
Photo by: (Photo: IDS/Verdun Hebdo – Delphine Bergeron)

La Verdunoise Karine St-Onge vient de lancer une boutique en ligne de produits écologique pour marier sa passion du voyage avec la protection de l’environnement. Motivée par les trois «R», réduire, réutiliser et recycler, elle propose diverses façons pour compenser l’empreinte carbonique du tourisme.

 

«Il y a plusieurs choses que l’on peut faire, comme réduire tout ce qui est à usage unique : les pailles, les sacs, les tasses de café.»

— Karine St-Onge, entrepreneure

 

«Il y a quelque chose de contradictoire parce que, le tourisme, ce n’est pas une activité écologique», admet la trentenaire. C’est ainsi qu’elle a développé, avec l’aide de calculs de l’empreinte comme «Compensation CO2» ou «Arbres Canada», une nouvelle façon d’aborder les déplacements.

 

«Calculer l’émission de votre voyage et planter des arbres, ça peut aider à rendre le voyage carbo neutre», explique-t-elle. Mme St-Onge travaille ainsi à diminuer les impacts négatifs des livraisons de produits de son site sur l’environnement en consacrant un pour cent de son chiffre d’affaires à la plantation d’arbres.

 

Créé en septembre avec l’aide du programme Soutien aux travailleurs autonomes d’Emploi Québec, Equitrip se positionne comme un petit commerce en ligne contre les géants, tel Amazon.

 

L’entrepreneure offre une sélection d’objets réutilisables et destinés à faciliter la vie des voyageurs, comme une serviette et des lunettes fabriquées à partir de bouteilles de plastique recyclé, ou encore une paille réutilisable.

 

Compostelle

 

La trentenaire avait d’abord vécu un premier voyage en solo, à Las Vegas il y a quelques années, qui s’était mal passé à cause de son anxiété de performance. Elle sentait la nécessité de tout faire et de tout voir. Elle s’est peu à peu réappropriée le plaisir de voyager en adoptant le «voyage lent», qui s’est incarné dans une expédition à pied sur le chemin de Compostelle, en Espagne.

 

C’est là qu’est née la philosophie derrière son entreprise. La comédienne de formation a intégré la quête du bien-être et la capacité de laisser-aller. Marquée par la marche, la contemplation et les plaisirs simples comme la gastronomie locale, Karine St-Onge a redécouvert l’émerveillement de la rencontre d’autres cultures.

 

Pour plus d’infos

equitrip.ca

 

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *