Verdun

Communauté réunie autour d’une Insulaire

Communauté réunie autour d’une Insulaire
Photo: Gracieuseté

Élève en 2e secondaire au Collège Ville-Marie, Annabelle Pellan-Sayegh réunie sa communauté autour du Défi têtes rasées. Elle réussit ainsi à récolter la plus grosse somme de son équipe.

«Annabelle a un trouble de langage et doit travailler fort pour obtenir de bons résultats à l’école, témoigne sa maman, Line Pellan. Elle est dans une classe de soutien, mais qui suit un parcours régulier. Imaginez, avec ses difficultés, elle a réussi à obtenir un 100% dans son bulletin en mathématiques.»

Elle n’hésite pas en plus à s’engager dans différents projets parascolaires. À l’automne, elle a ainsi accepté la proposition de son Collège, de faire partie de la poignée d’élèves à réaliser le Défi têtes rasées.

«J’ai été inspirée d’une série télévisée, Alexa & Katie, qui raconte l’histoire d’une fille qui a le cancer et de son amie qui lui vient en aide pour ne pas être la seule qui n’a pas de cheveux. J’ai trouvé ça touchant et j’ai donc voulu faire la même chose, même si je ne pense pas connaître quelqu’un qui soit atteint par la maladie», explique celle qui en est à sa première participation.

Stratégies
Tout a débuté avec une vidéo réalisée avec son père qui a été partagée auprès de ses collègues pour amasser de l’argent. Lors des fêtes de fin d’année, elle s’est tournée auprès des membres de sa famille. Elle s’est également adressée aux amis de ses parents, aux voisins, à la directrice de l’école des Marguerite, Francine Goyette, ainsi qu’à la coiffeuse Sylvie du salon Mario et Micheline. Ensemble, ils lui ont permis de dépasser son objectif.

«J’avais fixé mon objectif à 1 500$ parce que je pensais que 2 000$ serait trop, reconnaît Annabelle Pellan-Sayegh. Maintenant, je vise 2 000$ parce que j’ai déjà amassé 1755$ [en date du 27 février].»

Avec l’appui du propriétaire IGA de L’Île-des-Sœurs, Bruno Ménard, elle disposera également d’un kiosque dans le supermarché pour accroître encore sa cagnotte. Elle a jusqu’au 29 mars pour recueillir les dons, date à laquelle elle se fera couper les cheveux.

«Je suis très fière de moi, notamment parce que j’ai inspiré des personnes comme mon père. En le faisant, j’espère que les personnes pourront par exemple acheter des chandails pour se sentir bien à l’hôpital et penser à d’autres choses qu’au cancer», rapporte l’adolescente de 14 ans.

Le Collège Ville-Marie visait quant à lui d’amasser 5 000$, ce qui permet à plus de 500 enfants et leur famille de célébrer durant Noël. En date du 27 février, il l’avait déjà dépassé avec un montant de 6 081$ et visait à présent 8 000$.

Pour plus d’infos.