Île-des-Sœurs

Défi DMLA au Parc des Rapides à LaSalle

Défi DMLA au Parc des Rapides à LaSalle
Photo: Gracieuseté –Fondation Pierre Brise-BoisUne grand-maman atteinte de la DMLA remet une médaille à sa petite-fille qui a pris la peine de participer au Défi de la Fondation Pierre Brise-Bois.

Quatre lettres peuvent changer une vie. À 46 ans, Pierre Brise-Bois, a reçu le diagnostic de la DMLA qui signifie dégénérescence maculaire liée à l’âge. Une maladie incurable de l’œil qui touche particulièrement les aînés et une majorité de femmes.

Dans le bureau de l’ophtalmologiste en 2009, médecin lui dit alors: «Ne t’inquiète pas, c’est une maladie de vieux», raconte-t-il. On lui prescrit des suppléments de vitamines spécialement pour les yeux.

Trois ans, plus tard, à son insu, une hémorragie survient. La conséquence est grave: sa vue diminue peu à peu jusqu’à perdre presque la moitié de la vision centrale de son œil gauche. Dans la noirceur, aujourd’hui, il ne peut plus pratiquer le vélo ou conduire un véhicule.

Prévention

L’homme de 56 ans a décidé de s’engager pour prévenir cette maladie qui touche deux fois plus de victimes que l’Alzheimer. «Les gens ignorent son existence et pourtant, c’est la première cause de cécité», martèle M. Brise-Bois.

La meilleure façon de retarder son apparition est de pratiquer un exercice une quinzaine de minutes par jour et de s’alimenter sainement. «L’œil est comparable à une plante qui a besoin de bons nutriments», illustre-t-il.

Pierre Brise-Bois a créé en 2013 le Défi DMLA. Gracieuseté

Sa grand-mère et les deux sœurs de son père ont eu cette maladie héréditaire. «Je suis conscient que mes quatre filles peuvent porter le gène en elles», mentionne M. Brise-Bois

Levée de fonds

Depuis 2013, ce coureur de marathon a réussi à mobiliser une soixantaine de bénévoles et plus de 200 coureurs et marcheurs pour organiser le Défi DMLA de la Fondation Pierre-Bois dont le siège social est situé dans le Sud-Ouest.

Peu à peu, 33 000 $ été recueilli pour la recherche sur la dégénérescence rétinienne et dans des programmes de prévention aux aînés. «On doit éviter le diabète, l’obésité, fumer et surtout, se protéger les yeux des effets des rayons UV. Je n’en reviens pas de voir les employés de la Ville travailler dehors sans aucune protection », déplore-t-il.

Le directeur général de la radio lasalloise CKVL recommande aux gens de 50 ans et plus de rencontrer un optométriste pour subir le test. En attendant, il souhaite rassembler toutes les générations à un beau moment en plein air, dimanche prochain.

Au fil d’arrivée, des grands-mamans ou grands-papas, parfois presque aveugles, remettent la médaille à leur petit enfant qui a pris la peine de marcher ou courir pour cette cause. «C’est très touchant», conclut-il, la voix émue.

La 6e édition de la Course-Marche du Défi DMLA aura lieu le 9 juin au Parc des Rapides à LaSalle.

Pour plus d’infos: http://www.defidmla.com

Le 9 juin, rendez-vous au Parc des Rapides à LaSalle pour courir ou marcher au Défi DMLA de la Fondation Pierre-Brisebois. Gracieuseté –Fondation Pierre Brise-Bois

En chiffres

1 000 000

1 000 000 de Canadiens dont 300 000 Québécois souffrent de la DLMA qui cause la perte de la vue.

65 %

65 % de femmes touchées par la DLMA