Île-des-Sœurs

Défis d’un jeune danseur à New York

Défis d’un jeune danseur à New York
Photo: Gracieuseté - Marlène DroletSamaël Maurice a été recruté à la suite d’une audition internationale de l’académie Ellison Ballet. Il étudie à New York depuis un an.

Samaël Maurice est un jeune danseur de ballet de Verdun qui étudie à la prestigieuse académie Ellison Ballet, à New York.  Malgré une bourse d’étude, il en coûte environ 50 000$ à ses parents chaque année pour qu’il puisse vivre aux États-Unis. C’est pourquoi un concert bénéfice sera donné à l’église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs afin d’aider l’adolescent de 16 ans.

La mère du jeune homme a mis sa carrière de chanteuse soprano de côté pour être en mesure de soutenir son fils. «Toutes nos économies qu’on a et qu’on n’a pas, on les mets là-dedans», souligne Marlène Drolet.

Elle visite son fils à New York toutes les deux semaines afin de l’aider dans son horaire très chargé.

Samaël passe environ une trentaine d’heures à l’académie, où il se consacre uniquement au ballet. Il suit également un programme d’étude à distance pour décrocher son diplôme d’étude secondaire.

Il est conscient des sacrifices de ses parents pour qu’il réalise son rêve. «Ils savent le dévouement que j’ai pour la danse et ils m’aident à devenir un danseur professionnel», raconte Samaël.

Le Verdunois doit travailler très fort pour garder sa place à l’académie. Il est réévalué chaque année pour la conserver. Ellison Ballet est dans le top quatre des meilleures écoles de ballet au monde, il y a donc une longue liste d’attente.

«Au début, on ne se rendait pas compte du poids pour Samaël», se rappelle sa mère.

Reconnaissant

L’adolescent a appris à s’organiser. Au début, il avait tendance à s’isoler légèrement puisqu’il ne connaissait pas les autres danseurs. «J’ai moins de pression comparé à l’année passée. Je sais comment le programme fonctionne et je connais les profs», explique-t-il.

Samaël est très reconnaissant de l’opportunité d’étudier à New York. «Je ne pourrais espérer une meilleure école en ce moment. C’est l’une des meilleures expériences de ma vie», s’exclame-t-il.

Il a très hâte de faire le spectacle-bénéfice à Verdun. «Je suis en train de créer une belle chorégraphie avec mon prof de contemporain», indique-t-il.

Sa mère chantera également durant le spectacle, en symbiose avec la danse de son fils. «J’ai hâte de revenir pour montrer et livrer toute la passion que j’ai pour la danse», ajoute-t-il.

Le spectacle aura lieu le 30 novembre à l’église de la rue Wellington.

Le coût du billet en prévente est de 50$ et à la porte 60$.

 

Pour plus d’infos : droletmarlene@yahoo.ca