Île-des-Sœurs
08:00 21 novembre 2019

Verdun sans bouteille continue de mettre la pression

Verdun sans bouteille continue de mettre la pression
Photo: IDS/Verdun Hebdo - ArchivesÉric Hanson croit que Verdun pourrait avoir un effet concret sur le problème de la pollution plastique.

Le fondateur de l’initiative Verdun sans bouteille, Éric Hanson, poursuit sa mission. Il a déposé une pétition de plus de 1000 signatures au conseil d’arrondissement. Son mouvement propose d’interdire la vente de bouteille d’eau en plastique à usage unique d’un litre et moins.

La pétition comprend également la signature de 18 commerçants de Verdun qui soutiennent la campagne en affichant le logo de l’organisation. Ils s’abstiennent aussi de vendre des bouteilles d’eau à usage unique et laissent les consommateurs remplir leur propre contenant.

«Considérant qu’environ un milliard de bouteilles d’eau sont vendues au Québec chaque année, nous estimons que les Verdunois à eux seuls pourraient représenter plus de huit millions de ces bouteilles», a déclaré M. Hanson.

Selon lui, en éliminant le produit, Verdun a le potentiel de devenir un pionnier en matière de durabilité environnementale. «Si cette interdiction était adoptée, l’arrondissement serait la quatrième municipalité du monde à le faire», a indiqué M. Hanson.

Réponse du maire

Le maire de Verdun, Jean-François Parenteau, a affirmé que la Ville de Montréal se positionnerait très bientôt sur le sujet et que son rôle touchera tout le plastique à usage unique, pas seulement les bouteilles.

«Le but c’est d’avoir quelque chose de plus grand, de plus marquant», explique-t-il.

Parenteau est inquiet de la santé des enfants reliée au bannissement des bouteilles d’eau. «Le jour où on va bannir les bouteilles d’eau, je ne veux pas qu’un jeune se retrouve avec un Gatorade ou une autre boisson sucrée», raconte-t-il.

C’est l’un des objectifs de la Ville et entre autres la raison pour laquelle elle ne ciblera pas que les bouteilles d’eau.

Le règlement de Verdun sans bouteille pose problème quant à l’encadrement au niveau de la vente, selon M. Parenteau. Si les bouteilles à usage unique sont bannies à Verdun, un consommateur pourra acheter sa bouteille dans les dépanneurs des métros, où l’arrondissement n’a pas juridiction, précise le maire.

«Le règlement je le trouve hyper intéressant, mais je pense qu’il y a des moyens autres qui vont se faire et qui vont dépasser les frontières de Verdun», conclut-il.