Verdun
10:24 4 décembre 2019 | mise à jour le: 4 décembre 2019 à 10:24 temps de lecture: 2 minutes

Deux bourses pour un lutteur de Verdun

Deux bourses pour un lutteur de Verdun
Photo: Gracieuseté – Normand HuberdeauFrancis Carter en lutte olympique des Stingers de l’Université Concordia a reçu son prix de Caroline Guilbault du Réseau des Sports (RDS) et Stéphanie Roy de Saputo.

Étudiant en psychologie et neurosciences comportementales à l’Université Concordia, Francis Carter a reçu deux bourses de 2000$ de la Fondation de l’athlète d’excellence (FAEQ).

Le lutteur a remporté les honneurs dans les catégories Excellence académique et Sport individuel, notamment grâce à ses résultats académiques exceptionnels. Il a obtenu une moyenne de 4,3 sur 4,3, obtenant ainsi 24 crédits.

Selon l’athlète, le sport donne une attitude qu’on peut appliquer aussi dans les études. «À la lutte tout dépend de nous et il faut vraiment être très compétitif pour vouloir mettre le travail que [ce sport requiert] raconte-t-il. Ce n’est certainement pas facile de concilier le sport et les études, ça demande beaucoup de temps et d’efforts».

Selon lui, la clé du succès est de s’assurer d’étudier dans des domaines qu’on apprécie. L’étudiant de 23 ans désire d’ailleurs se concentrer davantage sur ses études et continuer la lutte plutôt comme loisir, mais en restant à un certain niveau compétitif. Côté académique, il se dirigera en médecine ou en recherche dans le domaine de l’intelligence artificielle ou en neuroscience.

Carter a remporté l’or chez les moins de 68 kilos aux Championnats canadiens U Sports. Il a aussi été honoré de l’Étoile académique canadienne de la gouverneure générale pour sa conciliation sport et études.

Contrer l’exode

«En 2018, nous avons repensé nos programmes de recrutement collégial et universitaire afin d’éviter l’exode de nos meilleurs étudiants-athlètes», explique par voie de communiqué la directrice générale FAEQ, Patricia Demers. La nouvelle structure permet désormais d’appuyer leur progrès académique et sportif pendant huit ans.»

La FAEQ a octroyé 20 bourses collégiales de 3000 $ sur trois ans ainsi que 32 bourses universitaires de 10 000 $ sur cinq ans lors du gala de la semaine dernière.

Deux athlètes de l’extérieur du Québec désirant poursuivre leurs études dans la province ont obtenu une bourse. Au total, 434 000$ ont été distribués.

Articles similaires