Île-des-Sœurs
10:00 13 décembre 2019 | mise à jour le: 10 décembre 2019 à 21:58 temps de lecture: 2 minutes

Un marathon d’écriture local pour Amnistie

Un marathon d’écriture local pour Amnistie
Photo: GracieusetéLe marathon d’écriture est organisé par le seul groupe militant pour Amnistie internationale dans le Sud-Ouest. L’an passé, 300 cartes ont été envoyées à l’organisme. 

Pour une deuxième année consécutive, des Verdunois organisent un marathon d’écriture au profit d’Amnistie internationale. L’événement se tiendra à nouveau au café Baobab de la rue Wellington.

L’organisme demande à la population d’écrire des cartes pour redonner espoir aux personnes victimes de violation des droits fondamentaux.

Cette activité publique mondiale est organisée annuellement autour du 10 décembre, Journée internationale des droits humains. Ces actions sont efficaces, puisque 77 % des personnes emprisonnées ont été libérées grâce à Amnistie, affirme l’organisation.

L’an passé, une soixantaine de personnes avaient participé à l’événement de Verdun. Trois cent cartes avaient alors été adressées et deux femmes avaient été libérées. Pour cette deuxième édition, les organisateurs ont bon espoir d’envoyer 500 cartes.

Injustice

Cette année, les missives visent à aider 10 jeunes de moins de 25 ans. «Certaines sont condamnées à mort, d’autres qui sont harcelés», décrit l’initiatrice du projet local, Micheline Vermette.

En Grèce, par exemple, deux jeunes hommes risquent la prison parce qu’ils ont décidé d’aider les migrants arrivant sur les côtes. «Leur tâche était de repérer des embarcations en détresse et d’aider les réfugiés en danger de mort. Ils risquent la prison pour cela», s’indigne l’un des organisateurs, Serge Ouellette, militant d’Amnistie depuis 30 ans.

Pour lui, le sentiment d’injustice le pousse à envoyer des cartes chaque année. «On a le sentiment d’être utile, même si c’est comme une goutte d’eau dans l’océan», lance-t-il.

L’événement, qui se déroule dans une ambiance familiale et de partage est organisé par Micheline Vermette, Serge Ouellette, Jocelyne Talbot, Anne-Évangeline Leblanc et Marie-France Sottile.

Le marathon d’écriture se tiendra le 11 décembre à compter de 15h.

Articles similaires