Île-des-Sœurs
06:30 20 décembre 2019

Bilan de l’année pour Isabelle Melançon

Bilan de l’année pour Isabelle Melançon
Photo: Josie Desmarais/Métro

L’année 2019 aura été très occupée pour la députée libérale provinciale Isabelle Melançon, même si sa formation politique est dans l’opposition officielle. L’avancement de l’agrandissement de l’Hôpital de Verdun et l’adoption de son premier projet de loi comptent parmi ses événements marquants.

«Quand j’ai commencé, le projet [de l’hôpital] était de l’ordre d’à peu près 100 M$ et on a monté ça à 232 M$», affirme l’élue.

Mme Melançon dit parler sur une base régulière avec la ministre de la Santé, Danielle McCann, afin que le projet ne tombe pas dans l’oubli.

La préparation de l’agrandissement de l’Hôpital de Verdun débutera dès l’an prochain, alors que la construction est prévue en 2021. Les premiers patients devraient être accueillis dans les nouvelles installations en 2024.

«Je pense aux infirmières qui travaillent dans des lieux trop petits […], déplore la députée. J’ai hâte qu’elles puissent être bien dans leurs nouveaux chez eux.»

Le premier anniversaire du CLSC de L’Île-des-Sœurs est une belle réalisation de la dernière année pour Mme Melançon. «Les gens de l’île me disent que ç’a changé leur vie», témoigne-t-elle.

Les Insulaires devaient auparavant se rendre jusqu’à l’Hôpital Notre-Dame.

Motions

En novembre, les députés de l’Assemblée nationale ont voté en faveur du premier projet de loi déposé par Isabelle Melançon, qui visait à autoriser la captation de sons et d’images des séances publiques d’un conseil municipal.

Le texte du projet de loi 495 précise aussi qu’une personne ne peut être empêchée d’assister à une séance publique parce qu’elle ne réside pas sur le territoire.

D’autre part, Mme Melançon a déposé une motion en juin demandant au gouvernement fédéral de percevoir la taxe sur les produits et services auprès des fournisseurs en ligne étrangers afin de soutenir les médias d’information québécois.

Cette motion a été adoptée, ce qui permettra de prôner l’achat de publicité dans les médias d’ici. «Il faut arrêter d’acheter de la publicité chez les GAFAM, (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft)», lance l’élue.

Elle déplore qu’après sept mois, la ministre de la Culture, Nathalie Roy, n’a toujours rien fait.

Mme Melançon a aussi fait adopter une motion visant à mettre en œuvre des mesures pour assurer la viabilité du projet de coopérative des employés du Groupe Capitales Médias, qui comprend notamment Le Soleil de Québec et La Tribune de Sherbrooke.

Elle reste inquiète puisque le gouvernement désire attendre le rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) avant d’agir à propos des GAFAM.

«Chaque jour qui passe, c’est de l’argent de moins pour la culture et les communications au Québec, plaide-t-elle. Si on tarde autant avant d’agir, on va avoir d’autres cas comme Capitales Médias sur les épaules. D’autres vont tomber au combat.»

Somme toute, Mme Melançon trace un bilan positif de la dernière année où elle a été présente dans sa circonscription pour protéger les droits des Verdunois.