LaSalle
07:00 7 janvier 2020 | mise à jour le: 6 janvier 2020 à 13:44 temps de lecture: 4 minutes

Une année ambitieuse pour le ministre de la Justice David Lametti

Une année ambitieuse pour le ministre de la Justice David Lametti
Photo: IDS/Verdun-Hebdo - Katrine DesautelsLe député David Lametti a d’abord été nommé ministre de la Justice en janvier 2019 pour ensuite être confirmé dans ses fonctions à la suite des élections générales d’octobre.  

Une année ambitieuse est prévue pour le député de LaSalle-Émard-Verdun, David Lametti. Il souhaite concrétiser plusieurs projets au cours des prochains mois, dont la réfection du canal Lachine. L’un de ses défis en tant que ministre de la Justice sera aussi de réformer rapidement la loi sur l’aide médicale à mourir.

En septembre, la Cour supérieure a déterminé que la législation était inconstitutionnelle et que même les personnes qui ne sont pas en fin de vie doivent pouvoir bénéficier de l’aide médical à mourir. «Il faut trouver une façon pour aider les personnes qui souffrent», explique M. Lametti.

Il convient que ce sont toutefois des réflexions difficiles. «Les directives anticipées, les mineurs, les personnes avec de la maladie mentale, ce sont des questions très profondes, mais on a déjà commencé la recherche, indique le ministre. Un processus envisagé dans la loi devrait commencer au mois de juin».

Rappelons que les dispositions légales québécoise et canadienne étaient contestées par Nicole Gladu et Jean Truchon. Tous deux souffrent de graves problèmes de santé et se sont vu refuser l’aide médicale à mourir.

La loi sera donc changée pour encadrer la décision dans l’affaire Truchon, puis il y aura des consultations. «C’est vraiment une conversation publique avec la société canadienne», souligne le ministre de la Justice.

Dans la circonscription

À l’échelle locale, M. Lametti veut militer notamment pour mieux protéger le fleuve et améliorer le canal de Lachine. «On est en train d’investir dans le canal […] il fait partie de la communauté du Sud-Ouest alors il faut continuer», soutient-il.

Parmi les travaux, on compte la réfection des murs qui devrait être terminée pour l’été. De plus, une remise en état du terrain et l’asphaltage de la passerelle George-Étienne-Cartier et Atwater sont prévus au printemps. L’amélioration du système d’éclairage, l’ajout de mobilier ainsi que la plantation d’arbres et d’arbustes font aussi partie des travaux planifiés.

Logements sociaux

En ce qui concerne le dossier des logements sociaux, M. Lametti affirme que des négociations entre Ottawa et Québec devraient permettre d’investir dans de nouveaux projets.

«Pour la circonscription, je suis d’abord député et c’est primordial. Je vais continuer de me battre pour le logement.» — David Lametti

«Espérons avoir un accord pour que l’argent puisse être dépensé dans la circonscription, fait-il savoir. Il y a des projets priorisés dans la Ville de Montréal et il y en a à Verdun, LaSalle et Ville-Émard notamment.»

De plus, on devrait voir les premières allocations pour certains locataires dans le besoin dès l’an prochain. «C’est un programme pancanadien pour aider [les gens] à payer le loyer», ajoute-t-il.

L’ère numérique

L’ex-professeur de droit désire aussi s’engager à protéger l’individu à l’ère du numérique. Les façons de combattre la haine en ligne, assurer la protection des données, la protection de la vie privée ainsi que tout ce qui a trait à l’intelligence artificielle sont dans la mire du gouvernement Trudeau.

«C’est la nouvelle façon de vivre, la nouvelle économie, mais aussi une nouvelle façon d’être un individu dans la société. Ça va être un défi très important», indique M. Lametti.

Sur le plan local, 2 M$ ont été investis dans Grandir sans frontière, installé sur la rue Wellington. L’organisme enseigne notamment aux jeunes le codage et les sensibilise à l’utilisation responsable de technologies.

Articles similaires