Île-des-Sœurs
06:00 7 février 2020 | mise à jour le: 13 février 2020 à 11:31

Ouverture de la Maison Bleue, nouveau service de périnatalité à Verdun

Ouverture de la Maison Bleue, nouveau service de périnatalité à Verdun
Photo: IDS/Verdun-Hebdo - Katrine DesautelsLa bâtisse de la Maison Bleue est facilement reconnaissable sur la rue de Verdun avec sa devanture d’un bleu éclatant.

La Maison Bleue a officiellement ouvert ses portes la semaine dernière sur la rue de Verdun. L’organisme à but non lucratif (OBNL) peut désormais accueillir les femmes enceintes en situation de vulnérabilité et assurer un service de périnatalité.

L’organisme, qui en sera à sa quatrième maison, a décidé d’avoir pignon sur rue à Verdun entre autres parce qu’il y a un taux plus élevé de mères de moins de 20 ans qui n’ont aucun diplôme ou qui sont monoparentales.

Une salle de jeu pour enfants avec une table et des chaises à l'avant.
Une salle de jeux est aménagée au rez-de-chaussée, dotée notamment d’un projecteur qui permettra aux enfants d’écouter des films.
Une salle avec une chaise d'examen médicale.
Plusieurs salles possèdent des tables d’examen médical pour assurer un suivi autant chez la mère que chez l’enfant, et ce, jusqu’à l’âge de cinq ans.

Chaque maison coûte environ 280 000$ et permet d’accueillir 80 nouvelles grossesses par année. Il peut y avoir jusqu’à 800 personnes qui sont suivies en même temps par les professionnels de la Maison Bleue.

Lors de sa dernière campagne de financement, l’OBNL a dépassé de 800$ son objectif de 25 000$. Il a pu compter sur le Fonds Mille, une initiative récemment lancée par le gouvernement du Québec qui s’engage à verser un montant équivalent aux sommes amassées par l’organisme.

Ainsi, ce sont 50 000$ qui ont été injectés pour concrétiser les rénovations de la bâtisse de la rue Wellington. La députée de Verdun, Isabelle Melançon, a aussi annoncé la semaine dernière une aide supplémentaire de 2500$.

Bienveillance

«Je travaille comme médecin dans l’une des Maisons Bleues et je remarque que le sentiment de bienveillance sort des murs, souligne la cofondatrice Vania Jimenez. On ne traverse pas les périodes difficiles seules, tant pour la mère que pour les intervenants pour qui ce n’est souvent pas facile».

Concrètement, le centre aide les adolescentes enceintes, les femmes victimes de violence, en situation pauvreté ou ayant des problèmes de santé mentale. Des infirmières, sages-femmes, médecins de famille, travailleuses sociales, éducatrices spécialisées et de psychoéducatrices sont à la disposition des mères.

Depuis sa fondation en 2007, la Maison Bleue a suivi près de 4500 personnes et comptera désormais quatre maisons à Montréal, dont Côte-des-Neiges, Parc-Extension et Saint-Michel et maintenant Verdun.

Articles similaires