Île-des-Sœurs
12:00 28 avril 2020 | mise à jour le: 28 avril 2020 à 14:04 temps de lecture: 2 minutes

Piste cyclable permanente reportée

Piste cyclable permanente reportée
Photo: IDS/Verdun-Hebdo - Katrine DesautelsAfin de récolter des données représentatives de la réalité, la piste cyclable de la rue de Verdun ne comptabilisera pas l’achalandage des cyclistes.

La deuxième saison du projet pilote des bandes cyclables de la rue De Verdun est reportée d’une année. Le marquage au sol sera tout de même fait cet été, mais l’achalandage ne sera pas comptabilisé.

«On va attendre que la crise passe et que les choses reviennent à la normale, fait savoir le maire de Verdun, Jean-François Parenteau. Après, on pourra implanter la deuxième phase, qui sera un projet de sensibilisation.»

C’est donc dire que la piste cyclable entre les rues Godin et Henri-Duhamel ne serait permanente qu’en 2022, parce que le calcul des allées et venues des cyclistes est nécessaire au processus décisionnel.

«On le fait de cette façon parce qu’on voulait une consultation concrète sur le terrain», avait précisé M. Parenteau au moment de récolter les premières données.

L’été dernier, il y a eu un total de 124 000 passages à vélo pendant les cinq mois du projet pilote.

Habitudes bouleversées

Les déplacements lors de la saison estivale risquent d’être bouleversés en raison de la pandémie que nous traversons. C’est pourquoi cette seconde saison du projet de bandes cyclable est reportée. «On veut s’appuyer sur des chiffres qui vont être plus représentatifs de la réalité, indique le maire. Cet été, on pourrait se retrouver avec des gens qui se promènent à vélo, mais qui ne vont pas travailler.»

Aussi, les touristes, qui utilisent notamment les BIXI pour se déplacer dans la métropole, risquent de se faire plus rares, voire inexistants.

Le marquage au sol pour délimiter un espace réservé aux cyclistes n’a pas commencé. L’arrondissement doit suivre les recommandations de la santé publique de distanciation physique pour les cols bleus avant de pouvoir procéder.

L’an passé, la perte de stationnement a soulevé un tollé. Plusieurs commerçants sont d’avis que les bandes cyclables réduisent l’achalandage dans leur boutique et cela nuit donc à l’économie locale. D’autre part, certains citoyens jugent que le projet encourage la mobilité active et que cela réduit les gaz à effet de serre produit par les véhicules.

L’administration Parenteau doit entériner la décision en conseil d’arrondissement.

Articles similaires