Île-des-Sœurs
08:00 18 mai 2020 | mise à jour le: 16 mai 2020 à 09:25

Des cliniques mobiles fonctionnent à 50% de leur capacité

Des cliniques mobiles fonctionnent à 50% de leur capacité
Photo: Messager LaSalle - Katrine Désautels

L’unité de dépistage mobile qui s’est arrêtée à Verdun pendant quatre jours a accueilli un total 426 citoyens. Cela représente moins de la moitié de la capacité de dépistage des autobus de la Société des transports de Montréal (STM) convertis.

Le nombre de tests dans ces cliniques mobiles peut aller jusqu’à 250 par jour. «Avec les horaires qui deviendront plus réguliers, on souhaite que la population se présente», a expliqué la directrice de la Santé publique de Montréal, Mylène Drouin, la semaine dernière en conférence de presse.   

Les autobus qui se déplacent pour dépister la population à Montréal s’inscrivent dans les efforts mis en place pour atteindre l’objectif des 14 000 tests quotidiens à l’échelle de la province. Le directeur national, le Dr Horacio Arruda, a fait savoir qu’il s’attend à dépasser ce chiffre au courant des prochains jours.

Pour Montréal, l’objectif était d’arriver à effectuer 3000 tests quotidiennement, ce qui a été dépassé mercredi dernier, frôlant les 3500 tests.

Durant le week-end, deux autres unités de dépistage mobiles ont été mises en circulation dans la métropole. «Si on voit que la demande est là, rien ne nous empêchera d’en ajouter, a fait savoir Mme Drouin. Il est possible qu’il y ait d’autres cliniques additionnelles la semaine prochaine.»

À Verdun, même s’il n’y a pas de cliniques de dépistage à proximité sur le territoire, il n’y a pas eu de ruée des résidents vers les unités mobiles. 

Articles similaires