Île-des-Sœurs
06:00 3 juillet 2020 | mise à jour le: 30 juin 2020 à 17:30 temps de lecture: 4 minutes

Une entreprise locale d’affichage numérique se renouvelle

Une entreprise locale d’affichage numérique se renouvelle
Photo: GracieusetéL’affiche numérique dans les stations-service diffusera de la publicité comme de l’actualité en bref à travers le pays.

L’entreprise québécoise Média Groupe diversifie son offre d’affichage numérique et prend de l’expansion notamment en s’implantant dans les gyms et les stations-service. L’Insulaire Ronald Tapiero, président de la compagnie, fait un tour d’horizon sur les changements qui s’amorcent pour son réseau. 

Fondée en 2002, l’entreprise possède plusieurs petites compagnies au sein de sa société. Certaines d’entre elles se rattachent au volet de l’affichage numérique et il existe aussi une branche qui se spécialise dans l’événementiel. 

Plusieurs clients québécois font affaire avec Média Groupe, aussi connu sous le nom Néo Réseaux d’affichage. Loto Québec par exemple utilise leur service d’affichage publicitaire dans les centres commerciaux. «L’affichage numérique nous offre une flexibilité de faire l’annonce de plusieurs produits comme les billets à gratter», indique Sylvie Chartré, spécialiste média chez Loto Québec. 

La société d’État peut ainsi viser leur clientèle habituelle qui fréquente les centres commerciaux. «Ça nous permet aussi de rejoindre dans les centres-ville une clientèle d’affaires et d’aller chercher un potentiel de nouveaux clients, mentionne Mme Chartré. C’est important pour nous parce qu’on veut aussi rajeunir notre clientèle. »

Défis des centres commerciaux

L’affichage publicitaire dans les centres commerciaux a été la première spécialité de Média Groupe. Après des années d’évolutions, celle-ci domine encore aujourd’hui avec 83% des parts de marchés des centres d’achat au Québec. 

Or, les habitudes de consommation ont changé en raison de la pandémie. Certains centres commerciaux ont eu un achalandage plutôt modéré lors des premiers jours de réouverture. Toutefois, M. Tapiero reste optimiste.

«Pour nous ça reste une période de pause. Déjà, il y a un déconfinement qui se poursuit et on est pas loin des activités normales»

-Ronald Tapiero, président Média Groupe.

Le résident de L’Île-des-Soeurs qui est dans ce domaine depuis 16 ans a été témoin de plusieurs bouleversements au fils des ans. «Ça fait des années qu’on dit que les achats en ligne vont surpasser les achats en pointe de vente […] Jusqu’à la fin de 2019, on le voyait dans les statistiques, les gens commencent leur magasinage en ligne et le finissent dans les centres commerciaux ou parfois le contraire, relève-t-il. Je pense que ce sont deux environnements qui sont complémentaires et qui vont le demeurer.»

Il croit que la population s’attardera surement moins longtemps à court terme, mais il estime que les clients ne vont pas seulement magasiner pour acheter. Ils y vont pour flâner et découvrir de nouvelles choses.

D’autre part, M. Tapiero fait savoir que pour l’instant les centres commerciaux utilisent l’affichage numérique entre autres pour informer les gens des différentes mesures sanitaires. 

Expansion 

Récemment, Néo réseaux d’affichage a acquis 50% de l’entreprise Pompe Média, la première compagnie à faire de l’affichage dans les stations-service au Canada. Grâce à cette alliance, la nouvelle marque Neo On the Go proposera près de 1000 écrans extérieurs au pays. 

Les cartons publicitaires que l’on retrouve sur les pompes à essence seront remplacés par de l’affichage numérique qui diffusera à la fois de la publicité et du contenu informatif comme les nouvelles dans le sport, l’économie, etc.

«La force de ce réseau c’est que les gens sont statiques pendant 4 min pendant qu’ils font le plein d’essence», indique le président. Il s’agira du premier réseau d’affichage numérique dans les stations-service au Canada accompagné de son.»

De plus, Média Groupe a conclu un partenariat avec la chaîne de centre d’entraînement Nautilus. «L’idée c’est de dynamiser l’affichage publicitaire dans ces gyms», explique M. Tapiero. Ce déploiement s’effectue pour l’instant seulement au Québec, mais l’objectif est de passer national très rapidement, souligne ce dernier. 

Avec son volet événementiel qui fournit des employés dans diverses champs d’activités, Média Groupe a collaboré à procurer de la main-d’œuvre à la STM pour la distribution de quelque 250 000 masques dans les transports en commun.

Articles similaires